Partagez | 
 

 QUELQUE PART (LILY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Parchemins : 44
Gallions : 77
Crédit(s) : BALACLAVA, ASTRA, TUMBLR
Disponibilité RP : HOPE(N) : LILY
Célébrité : DOMHNALL GLEESON
Enrôlé(e) depuis le : 31/05/2017
Camp : l'ordre du phénix, ceux qui sont portés dans le coeur, et les bouffées de gentillesse.
Age du Personnage : vingt six, déjà, ça fait longtemps qu'il ne les compte, tellement elles sont mornes et déchirées.
Particularité : loup-garou, c'est tabou, il n'aime pas être un loup, ce pelage grisonnant, c'est une toison de cuivre : ça brille, mais ça répugne.
Baguette : la noblesse du cyprès associé au crin de licorne s'évertue à lancer des sortilèges le long de vingt cinq virgule soixante quinze centimètre, dans une souplesse de précoce artiste
Patronus : les pattes du loup qui courent plus loin que les vagues qui s'écrasent dans les rochers.
Epouvantard : la pleine lune, l'être-loup.

ID Card
RP bilingue : NON, LE FRANCAIS C'EST TRES BIEN
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: QUELQUE PART (LILY)   Dim 4 Juin - 16:10

D'un endroit en Grande-Bretagne

Lily,
Je t'écris d'un endroit si calme, que l'eau qui rigole contre la croûte d'un rocher peut résonner dans toute sa splendeur, je peux l'entendre, les sabots d'une biche qui s'évanouissent sur les sentiers, je peux les imaginer... La nature ici s'épanouit, et je compte bien rester un peu dans ce merveilleux havre des bienfaits avant de reprendre la route, du moins je l'espère, puisque si je viens à toi, c'est pour qu'encore une fois, tu m'éclaires sur le chemin de la lumière, vers les sommets que toi seule peut atteindre, et grâce à ton intelligence, je pourrais remonter de là où je me suis enfoui.
Je regrette de ne pouvoir être près de toi, de James, de Sirius, de vous tous, je crève d'être ainsi obligé de courir à droite et à gauche sans pouvoir m'installer définitivement. Mais il faut mieux que je voyage pour éviter de trop m'attacher et devoir fuir mes obligations, enfin, je suis tout de même triste de ne pas voir ton fils s'épanouir, ceux de Molly aussi, et puis il y a aussi la petite Nymphadora, la fille de Dromeda et de Ted ! Mais je sais que je vous reverrai tous bientôt, et je garde ce bonheur là dans le creux de mon cœur. D'ailleurs, comment allez-vous ? C'est un peu ridicule, tu pourras en convenir, je ne suis pas très habile (moins que ton mari), pour manier des mots tels que ceux-ci, pardonne moi.

Hier, peut-être as-tu regardé le ciel, c'était la pleine lune, et tu sais que pour moi, c'est une période terrible, mais hier soir encore plus, car vois-tu, par ma bêtise, j'ai blessé un homme. Je ne sais pas ce qui m'a pris, c'est cette force invisible qui m'a pris mon bon sens, je suis désemparé... Un homme, son visage ne m'était pas totalement inconnu, voulait m'aider, et je l'ai attaqué, je n'ai pas vraiment commandé mon mouvement. Je ne l'ai pas mordu, mais je l'ai sauvagement griffé et il garde les marques, surtout que j'étais en pleine transformation quand cela s'est passé. Dis moi, est-ce que c'est grave ? Que vais-je devenir s'il découvre que c'est moi ? Et son entourage ? Dois-je fuir, encore ? Et s'il me reconnaissait la prochaine fois que l'on se croisera, même si je ne me rappelle plus très bien qui il est exactement ?
J'ai peur, Lily, que faire ?
Et toi, as-tu peur ? Est-ce que James et Sirius font ce qu'on leur dit ? Ils ont toujours été prédisposés à la bêtise, aide les à revenir sur le bon chemin, eux aussi...

Avec toute mon affection,
Remus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 112
Gallions : 105
Crédit(s) : @killer from a gang (ava)
Célébrité : sophie turner.
Enrôlé(e) depuis le : 04/05/2017
Camp : l'ordre du phoenix, fera renaître le monde de ses cendres.
Age du Personnage : vingt-cinq années qui fleurissent dans son coeur et dévoilent leurs pétales dorés.
Particularité : rien qu'une simple sorcière à la crinière de feu et aux yeux d'une clarté étourdissante.
MessageSujet: Re: QUELQUE PART (LILY)   Lun 5 Juin - 17:34


Remus,
L’endroit que tu me décris ici semble être d’une beauté légendaire. Irréelle. J’aimerais voyager autant que toi, visiter des endroits tous plus fantastiques les uns que les autres. Cela me fait rêver, mais je sais bien que mes rêves ne deviennent que rarement réalité. Je dois rester auprès de ma famille. De James, de Harry et d’Amaryllis. Ils sont les trois raisons qui me forcent à rester ici, mais qui sont aussi la force qui me pousse à toujours continuer à avancer.
Tu n’as pas idée de l’allure à laquelle Harry grandit. J’ai l’impression de le redécouvrir chaque jour, un peu plus grand à chaque fois. Cela fait déjà cinq ans que j’ai mis au monde cet enfant, et mon amour pour lui n’a fait que s’accroitre. Amaryllis aussi grandit très vite. Je suis persuadée que plus tard, elle deviendra une merveilleuse jeune femme. J’ai hâte de les voir grandir encore et encore, jusqu’au jour où ils n’auront plus besoin de moi pour avancer. Ce jour-là, je saurais que j’aurais toujours mon mari sur qui compter. J’aurais toujours quelqu’un à mes côtés pour m’épauler, j’en suis certaine. Et je rendrais tout cet amour en retour. A chaque personne que je chéris. Alors pour répondre à ta question, Remus, je vais bien. Très bien même. Et j’espère du fond du cœur qu’il en est de même de ton côté.

Tu as bien raison sur une chose : hier la lune était pleine et éclairait le ciel. J’ai pensé à toi, comme à chaque pleine lune. Et toutes ces fois, je me demande où tu peux bien te trouver. Dans quel endroit tu as bien pu te retrouver. Mais dans tous ces moments, malgré le fait que tu te transformes, je ne songe pas à toi sous forme de loup, mais à ce cher Lupin que l’on connait si bien. Loup-garou ou non, tu restes toi-même en toute circonstance. N’aies pas hontes de ce que tu es, car tu le seras pour toujours. N’aies pas honte de qui tu es, car tu ne deviendras jamais quelqu’un d’autre. Sois toi-même. Assume ce côté-là de ton être. Tu es un homme intelligent, Remus, et je sais tu ne ferais aucun mal à une autre personne volontairement.  Je crois en toi, j’ai foi en toi. Alors cesse de d’être effrayé par ce côté-là de toi-même, car tu ne pourras pas le faire disparaître. Lorsque tu l’accepteras enfin totalement, alors tu pourras te contrôler lors de la pleine lune. N’oublie pas une chose, Remus. Pour moi, comme pour James ou Sirius, tu resteras toujours notre bon Lunard, ce jeune garçon porté par une bonté que personne n’égale. Ce garçon qui arrivait à raisonner ses deux amis de toujours, par une simple phrase. Ce garçon qui prenait les plus faibles sous son aile, parce qu’il était le meilleur et le plus gratifiant de tous. Ce garçon, c’est toi, Remus. Ça le restera pour toujours dans nos cœurs, n’en doute pas. N’en doute plus. Au fond de moi, j’ai l’espoir que tu n’en aies jamais douté.
Concernant cet homme, ce visage qui t’as paru si familier, cesse de t’en inquiéter. Il n’y a que très peu de chances que la griffure ait été assez profonde pour le transformer à son tour. Il se peut que la plaie ne soit que superficielle, que tu n’aies pas fait quelque chose d’irréparable. Et quand bien même ? Il s’en sortira. Tout le monde s’en sort toujours. Si tu as réussi à vivre avec ce que tu appelles une malédiction, alors tout le monde peut y arriver. N’aies pas peur. Ne soit pas effrayé. Car nous sommes tous là. L’ordre du Phoenix, tes amis et tes compagnons, Sirius, James. Moi. Tant que tu seras entouré par les personnes que tu aimes et que tu chéris, alors tu n’as aucune raison de te sentir apeuré de la sorte. Car nous sommes là, dans ton cœur. Et à chaque pleine lune, lorsque sa clarté t’éblouira et te métamorphosera, pense aux mots que je viens de prononcer. Dis-toi que cet astre reflète tout l’amour que nous te portons. Peut-être que cela t’aidera à supporter ton fardeau. J’en ai le grand espoir.

Moi, je n’ai pas peur. Pas totalement, du moins. La seule angoisse qui fleurit dans mon cœur est de voir mon mari, James, s’éloigner de moi chaque jour durant. Il est de moins en moins à mes côtés, occupé à droite et à gauche, comme si je ne comptais plus à ses yeux. Je sais pourtant que l’alliance qui entoure mon doigt est la preuve de l’amour qu’il me porte, mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il me cache quelque chose. Peut-être quelque chose d’insignifiant, sans importance. Mais ce sentiment ne se tait toujours pas, au contraire, il s’intensifie plus les jours passent. Alors je te le demande, Remus, toi qui est le meilleur ami de James et de Sirius, si tu sais quelque chose, peux-tu me le dire ?
En dehors de cela, James et Sirius restent… James et Sirius. On ne les changera pas. Il est trop tard pour cela. Cependant, je n’ai pas épousé James et je n’ai pas fait de Sirius un très bon ami pour rien. Malgré leur arrogance légendaire, ils sont les personnes les plus attachantes que je connaisse. Tu es bien placé pour le savoir, je pense.
Je finirais cette lettre par te dire que tu seras toujours la bienvenue parmi nous. Si tu as besoin d’une pause, quoi que ce soit, vient nous voir. Nous t’accueillerons toujours les bras ouverts.

Toutes mes amitiés,
Lily.


down down to hell
it is raining
down to your heart, it is raging like a storm. tell me your reasons, your silence is to love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 44
Gallions : 77
Crédit(s) : BALACLAVA, ASTRA, TUMBLR
Disponibilité RP : HOPE(N) : LILY
Célébrité : DOMHNALL GLEESON
Enrôlé(e) depuis le : 31/05/2017
Camp : l'ordre du phénix, ceux qui sont portés dans le coeur, et les bouffées de gentillesse.
Age du Personnage : vingt six, déjà, ça fait longtemps qu'il ne les compte, tellement elles sont mornes et déchirées.
Particularité : loup-garou, c'est tabou, il n'aime pas être un loup, ce pelage grisonnant, c'est une toison de cuivre : ça brille, mais ça répugne.
Baguette : la noblesse du cyprès associé au crin de licorne s'évertue à lancer des sortilèges le long de vingt cinq virgule soixante quinze centimètre, dans une souplesse de précoce artiste
Patronus : les pattes du loup qui courent plus loin que les vagues qui s'écrasent dans les rochers.
Epouvantard : la pleine lune, l'être-loup.

ID Card
RP bilingue : NON, LE FRANCAIS C'EST TRES BIEN
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: QUELQUE PART (LILY)   Ven 9 Juin - 17:52

Lily,

Je suis resté dans ce lieu singulier et pourtant merveilleux. Si je trouve un échantillon de papier, je te l'enchanterai pour que tu puisses voir dans quel paradis je vis. Ou peut-être pourrais-tu venir jusqu'à moi, même si, tu l'as écrit, tu n'as pas le temps... Et que tu dois rester auprès de ta famille. Ta force morale, en quelque sorte, je crois. Il se trouve malheureusement que je ne la possède pas, moi, cette force. L'amour, comme tu le connais avec James, est pour moi la solution à une équation que je ne peux pas résoudre. Plus simplement, je ne peux pas m'accrocher à ce que tu m'as décrit mais qui j'en conviens, doit être de toute beauté !

Cinq ans, déjà ? Je me rappelle, nous étions réunis pour fêter sa naissance, j'ai l'impression que c'était hier ! Le temps file aussi vite que le train, projeté dans notre folie... Si Harry et Ama vont bien, c'est que tout va bien. Enfin, ça peut aller. Tu sais, je me suis fais la promesse qu'un jour, je verrais auprès de moi un enfant grandir, mais ce n'était que des paroles jetées en l'air, après une soirée bien arrosée avec... Je ne sais plus, peut être Sirius ou Nathanaël ? Qu'importe, témoin de ton bonheur, je m'accorde à espérer.

Malgré tes mots, je dois t'avouer que non, ça ne va pas. En fait, j'ai revu l'homme, il avait l'air de me chercher dans la forêt, ou alors il s'était perdu ? Je le vois qui tourne dans les bois depuis un certain temps et ses griffures me confirment que c'est bien lui. Je me souviens, maintenant, son visage m'est apparut soudainement comme une évidence... Te souviens-tu de Ravenna Potter ? Une femme affiliée aux Death Eathers, je ne me souviens plus très bien si elle en était une, la dernière fois que je l'ai vu, c'était il y a une éternité ! Enfin, t'en souviens-tu ? Je crois que c'est son mari que j'ai blessé. Là encore, c'est flou, je ne l'ai pas beaucoup vu et je ne me souviens plus des liens exacts qu'il possède avec James... (disons que je me souviens plus de la femme, elle m'a plus marqué, c'est étrange...) Tu vas trouver ma réaction un peu déplacée, dangereuse, mais comme tu l'as dit j'ai tendance à prendre des garçons plus faibles sous mon aile (enfin, quelle erreur avec Peter), j'ai donc décidé de m'assurer que, même si cet homme est effectivement le mari de Ravenna Potter, il se porte bien ! Vois-tu, même s'il est un ennemi, il sera peut être un de mes louveteaux, comme dit Fenrir, plus tard.

En parlant de Fenrir, as-tu entendu parlé de Thornvault, ou quelque chose comme ça ? Si non, je ne vais pas m'attarder trop sur la question, mais Fenrir souhaite me voir parmi les villageois de cette cite nichée dans les creux du paysage. Fenrir me demande cela ! Que dois-je faire exactement ? Si je refuse, j'aurais certainement des ennuis. Oui, je crois que j'ai peur de Greyback, après tout, c'est lui qui m'a mordu ! Mais si j'accepte, qu'à deviendra-t-il de moi ?

Concernant James... écoute, c'est vrai qu'ils ont l'air étrange, et qu'ils font de grands projets, mais comme tu l'as souligné, James et Sirius restent James et Sirius et on ne peut rien y faire, bornés comme ils sont. Sincèrement, je comprends tes inquiétudes, d'autant plus que je sais ce qu'ils préparent. Non, ne compte pas sur moi pour te le dire, je n'ai pas envie de me les mettre à dos. De toute façon, même si ça ne me plaît pas, je ne peux pas les arrêter. Et puis, je crois que ce n'est pas à moi de te le dire. Je crois que tu dois demander à James toi même, ou à Sirius. Je ne les suivrai pas dans le chemin qu'ils ont pris. Assure-toi simplement qu'ils ne s'absentent pas trop longuement, sinon, on peut craindre le pire.
Je n'aurais pas du écrire ça, maintenant tu vas vouloir que je te raconte tout et tu vas te faire un sang d'encre !

Voilà, Lily, j'ai peur, mais pas seulement. Si Mère-Lune m'a pris, elle ne vous prendra pas, vous, alors tant pis, oui, si votre amour peut me réconforter, à la prochaine pleine lune, je me rappellerais tes mots.
Cette lettre est un peu décousue, j'ai été interrompu par les différentes choses que j'ai pu citer.
Je viendrais peut-être te voir, mais pas avant un mois. J'ai à faire pour l'Ordre, ce n'est pas contre toi, mais je suis impatient de voir la famille !

Bien à toi,
Remus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: QUELQUE PART (LILY)   

Revenir en haut Aller en bas
 
QUELQUE PART (LILY)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)
» Etre né quelque part c'est toujours un hasard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morning Sun :: The British Isles :: United-Kingdom-
Sauter vers:  
TOP SITES

NOS PARTENAIRES