Partagez | 
 

 Cold Little Heart — PV Eleanor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Parchemins : 195
Gallions : 239
Crédit(s) : Eden Memories
Disponibilité RP : Mélusine de Valmont ; Narcissa Malfoy ; Decima Carrow ; Ravenna Potter ; Eleanor Glenmore (0/5)
Célébrité : Eva Green
Enrôlé(e) depuis le : 16/02/2016
Camp : A snake biting its own tail, she wants to save the magical world from itself, no matter the means to do so or the consequences.
Age du Personnage : 34 yo
Particularité : Legilimens and Occlumens, she's mentally ill, result of an explosion of unrestrained magic when she was younger. She is the patient zero, first of the Mutes, the only one who remembers.
Baguette : Walnut, 12 3/4'' long, dragon heartstring core, unyielding. Her wand is an unwanted ally, it doesn't obey her, doesn't want to, but she is utterly lost without it.
Patronus : Her magic is too unstable to produce any kind of patronus, and even if she could, her mind is too broken to find the will or the power.
Epouvantard : A small, white room. A bed. Restrains. Needles and the hum of electricity. People watching her. Every night she's there again, in her dreams, until she wakes up screaming. She doesn't sleep anymore.
Champ Libre : Life's Story
Family, Friends & Others


ID Card
RP bilingue : Dialogues only or full text, no matter.
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Cold Little Heart — PV Eleanor   Mar 13 Juin - 20:45


   
Cold little heart
(michael kiwanuka) ▽ Did you ever notice
I've been ashamed
All my life
I've been playing games

Elle regardait distraitement à travers la fenêtre de la pièce, observant le lieu que l’on aurait pu apparenter à un cachot. Ca la mettait mal à l’aise, un peu, pendant quelques secondes, avant qu’elle ne considère qu’il y avait plus important que les conditions de vie de ses prisonniers. De toute façon, leur existence en elle-même était misérable. Leur captivité auprès du Ministère était passablement meilleure, bien sûr, mais elle n’avait plus le temps de s’inquiéter de pareilles prétentions. Les Mutes n’étaient pas là pour se la couler douce, ils étaient là seulement et exclusivement pour qu’elle réussisse à percer leur cerveau, pour qu’elle accède à leurs souvenirs si bien cachés, et éventuellement pour qu’elle parvienne à leur faire retrouver le contrôle de leur magie. Elle faisait sur eux tout ce qu’elle ne pouvait pas s’infliger à elle-même. Quelques jours pendant la semaine, une heure durant – et rarement plus – l’anglaise expérimentait sur les individus, d’une façon toujours violente, rarement agréable, et teintée de désespoir à mesure que les jours passaient. Cela ne servait à rien, de s’acharner sur les Mutes, pourtant. Elle l’avait appris à ses dépens, quand l’un d’entre eux avait failli la tuer suite à une perte de contrôle. Depuis ce jour, elle laissait toujours un ou deux jours entre chaque visite, pour éviter de risquer se confronter à la détresse de ses invités. Elle savait également qu’elle ne pouvait pas les garder trop longtemps chez elle.

La cave du Manoir était protégée par les plus puissants charmes qu’ils aient pu créer. Isolée du reste de la bâtisse, elle n’était accessible que par certains membres privilégiés des Ouroboros, qui étaient chargés à leur tour de chercher une solution au mal qui possédait les Mutes. Aujourd’hui, cependant, Bellatrix était seule dans les couloirs, et son regard était porté inlassablement sur la silhouette de l’une de ses captives, prostrée sur le matelas de fortune glissé dans un coin de la pièce. Elle ne l’avait visitée que quelques fois, concentrée sur d’autres individus ; mais le Greyback, Fenrir, avait montré un certain intérêt pour cette femme, et Bellatrix était intriguée. Leurs premières rencontres avaient été loin d’être plaisantes, surtout pour la captive, et même si l’aînée des Black n’avait pas toujours été celle qui ‘portait les coups’, elle avait toujours été présente dans la pièce. Elle était le visage des bourreaux, et elle s’en fichait. Elle voulait qu’on la craigne, assez pour ne pas faire l’erreur de penser qu’elle puisse se montrer indulgente. Son intérêt envers Eleanor s’était donc décuplé, ces derniers jours, et elle passait plus de temps qu’il ne lui plaisait à l’observer. Elle n’avait pas encore soumis la jeune femme à ses tendances les plus destructrices, et elle avait décidé, pendant la nuit, qu’il était temps de chercher à épuiser la captive, assez pour pouvoir espérer franchir le mur de son esprit.

Distraitement, elle passa sa baguette le long de la porte enfermant la jeune femme, et les charmes tombèrent. Elle grinça des dents un instant, puis poussa le lourd métal lentement, ouvrant la pièce, et y pénétrant silencieusement. Eleanor n’avait pas bougé, et l’Anglaise se demanda un instant si elle dormait. Refermant la porte aussi silencieusement qu’elle l’avait ouverte, Bellatrix la barra une nouvelle fois de charmes, avant de pointer sa baguette sur la jeune femme, un début de migraine pointant le bout de son nez. La séance n’allait être agréable pour personne. « Aguamenti » Vint le murmure, et un jet d’eau s’échappa de sa baguette, la force tranquille heurtant de plein fouet la forme installée sur le matelas. Arrêtant le sort après quelques courtes secondes, elle se mordit la lèvre un instant, la tentation de réveiller Eleanor d’un coup de pied terriblement forte. « Get up, filthy thing. Get UP ! » Grogna-t-elle, sans pour autant bouger de là où elle était. Elle était sur ses gardes. Ce ne serait pas la première fois que l’un des captifs cherche à réagir brusquement pour la surprendre, et s’échapper. Sa baguette était tendue vers la jeune femme, cependant, un sort sur le bout de la langue. Ah, peut-être devrait-elle aller la relever en lui tirant les cheveux.
▲ Me, Myself & I
(c) AMIANTE

   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 148
Gallions : 171
Crédit(s) : gorgeousmali (av), alyciadebnamcareydaily tumblr, (gif alycia) magicfolk tumblr (gif hp)
Disponibilité RP : Disponible (Fenrir, Bellatrix, ...)
Célébrité : Alycia Debnam-Carey.
Enrôlé(e) depuis le : 03/06/2017
Camp : Elle aurait aimé pouvoir répondre le bien (l'Ordre comme ses parents) mais la notion lui semble désormais abstraite.
Age du Personnage : Vingt-trois ans.
Baguette : Bois de noyer noir, vingt-six centimètres, un crin de licorne en son coeur.
Patronus : Autrefois une chouette effraie au plumage éclatant, désormais des filaments d'argent terne à peine bon à éloigner un détraqueur.
Epouvantard : Elle-même, les yeux livides, la peau blanche et froide, le feu de sa magie à jamais éteint.

ID Card
RP bilingue : Anglais : Juste les dialogues.
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Cold Little Heart — PV Eleanor   Jeu 29 Juin - 18:36




cold little heart

Dans l’obscurité, les derniers jours s’étaient égrenés lentement, comme si une force invisible et cruelle les avait sciemment étirés afin que la jeune prisonnière goûte pleinement à l’amertume qu’avait chaque minute en ces lieux. Toujours recroquevillée sur son semblant de matelas miteux, elle fermait parfois les yeux, si fortement qu’elle s’en provoquait des crampes aux paupières et que son cœur se mettait à battre douloureusement contre ses tempes. Eleanor voulait oublier ; oublier l’endroit dans lequel elle était enfermée, l’ardeur avec laquelle les sorts de ses bourreaux désarticulaient ses pensées, la souffrance dans ses muscles, lancinante, s’attardant des nuits durant, quand on l’abandonnait, après les sévices, dans sa cellule croupie. Epuisée, mentalement bien plus que physiquement – bien que ses membres lui semblaient désormais lourds – elle gisait là, entre deux états paradoxaux, oscillant entre les humeurs. Et le temps d’un instant, Eleanor se redressait, se meurtrissant les poings contre l’infrangible dureté des pierres noires, se promettant silencieusement qu’ils paieraient le prix de leurs atrocités. La colère et le sentiment d’injustice l’avalaient toute entière, passaient en elle comme une tempête dévastatrice. Elle se sentait bien, durant ses courtes secondes, rattachée à un semblant de vie, ramenée à elle, la vraie elle, la femme combative et déterminée. Mais l'orage passait, glissait prestement sur la chape de plomb invisible, le désespoir infini qui emplissait la coquille vide qu'elle était devenue. Et alors, elle se laissait retomber, vidée, lasse.

Devant ses yeux, les ombres dansaient. Elles formaient des dessins abstraits, silhouettes sombres et informes, sur les murs. Le temps passait plus rapidement quand Eleanor leur inventait des vies, alors bientôt il y eut un sombral menaçant, une longue baguette aux pouvoirs puissants ou encore le petit corps d'un enfant. Depuis la brève entrevue avec Fenrir Greyback, quelques jours auparavant, les ombres dessinaient inlassablement les contours d'un loup imposant et, comme elle fermait les yeux en s'assoupissant, elle rêvait du moment où il passerait à nouveau le pas de la lourde porte pour tenir sa promesse. Avec de longs soupirs, Eleanor sortit de sa torpeur et attrapa l’œuvre de Beedle le Barde qu’elle lisait étant enfant et que le loup avait dérobé dans sa chambre. Au fil des pages, il y avait inscrit quelques mots d’une écriture soignée et souple – elle se souvint en avoir été surprise, n’imaginant pas qu’un homme comme Fenrir pût être capable de tant d’application. Les lettres enrobaient son cœur d’un étau malléable et rassurant, comme la cape, trop grande pour elle, protégeait son corps des assauts de l’humidité. Usant d’elle comme d’une armure, elle s’en couvrit toute entière, tandis qu’elle se tournait sur le ventre et caressait la couverture de son précieux trésor.

Soudainement, sa colonne vertébrale fut parcourue d’un frisson et, avant même qu’elle ne pût réagir à un murmure qui lui sembla lointain, une gerbe d’eau traversa la cape et provoqua un sursaut. Ses boucles négligées s’écrasèrent sur son visage, elle étouffa une toux sèche dans les tréfonds de sa gorge, tandis que deux iris surpris et craintifs se posèrent sur la silhouette floue se tenant devant elle. Son bourreau, la vraie, l'unique. Bellatrix Black, dont les yeux pressant et sinistres la brûlaient. « Get up, filthy thing. Get UP ! » Eleanor la détestait de tout son être, de toute son âme, et pourtant elle s'exécuta. Se redressa en abandonnant la cape mouillée sur sa couche. Ses membres étaient marqués par les souvenirs, aussi tout son corps obéissait-il mécaniquement aux ordres, car il n'en connaissait que trop bien les représailles en cas d'acte de rébellion. Au fond d'elle, pourtant, son instinct lui criait de foncer, tête baissée, de prendre la fuite. Son regard scruta la porte derrière le corps de la tortionnaire, mais une petite voix l'en empêcha. Devant elle, elle revoyait le loup lui faire promettre qu'elle ne tenterait rien, qu'il reviendrait pour elle. Regrettant le sentiment de protection que la cape avait sur elle, elle enveloppa son corps de ses bras en hochant la tête. « Not again. Please, » implora-t-elle, une grimace terrifiée déformant ses traits. « I have nothing for you, I swear. I told you everything I know. » Face à elle, un mur aussi froid que ceux entourant sa cellule. Elle avait maintes fois essayé de lire en elle, mais elle s'était à chaque fois résolue ; Bellatrix était une énigme, une porte fermée par un enchantement aussi puissant que ceux qui la condamnait à cette pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 195
Gallions : 239
Crédit(s) : Eden Memories
Disponibilité RP : Mélusine de Valmont ; Narcissa Malfoy ; Decima Carrow ; Ravenna Potter ; Eleanor Glenmore (0/5)
Célébrité : Eva Green
Enrôlé(e) depuis le : 16/02/2016
Camp : A snake biting its own tail, she wants to save the magical world from itself, no matter the means to do so or the consequences.
Age du Personnage : 34 yo
Particularité : Legilimens and Occlumens, she's mentally ill, result of an explosion of unrestrained magic when she was younger. She is the patient zero, first of the Mutes, the only one who remembers.
Baguette : Walnut, 12 3/4'' long, dragon heartstring core, unyielding. Her wand is an unwanted ally, it doesn't obey her, doesn't want to, but she is utterly lost without it.
Patronus : Her magic is too unstable to produce any kind of patronus, and even if she could, her mind is too broken to find the will or the power.
Epouvantard : A small, white room. A bed. Restrains. Needles and the hum of electricity. People watching her. Every night she's there again, in her dreams, until she wakes up screaming. She doesn't sleep anymore.
Champ Libre : Life's Story
Family, Friends & Others


ID Card
RP bilingue : Dialogues only or full text, no matter.
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Cold Little Heart — PV Eleanor   Lun 10 Juil - 14:30



   
Cold little heart
(michael kiwanuka) ▽ Did you ever notice
I've been ashamed
All my life
I've been playing games


La jeune femme était frêle, tremblante, mais elle avait encore cette petite lueur de defiance dans le regard, cette étincelle que Bellatrix était anxieuse de briser. Elle n’avait pas toujours été comme ça, l’aînée des Black, et d’ailleurs elle doutait en son cœur que réduire un Mute à l’état de légume puisse l’aider dans sa quête. Elle était désespérée, pourtant, et il lui fallait trouver un moyen de briser ces esprits, cette résistance ridicule qu’ils opposaient à lui révéler ce qu’elle voulait savoir. Tous les moyens étaient bons, et si certains Mutes étaient ici traités avec la plus grande gentillesse, d’autres étaient destinés à subir les foudres de Bellatrix, et de ses Ouroboros. Eleanor, elle, avait gagné de l’importance suite à l’intérêt de Fenrir. Evidemment, la seule implication du loup-garou n’était pas la cause de l’intérêt de Bellatrix, mais elle était intriguée de savoir pourquoi Fenrir avait négocié ses services en échange d’un droit de visite pour la demoiselle. Elle savait que le loup n’oserait pas la faire échapper, pourtant ; elle le connaissait depuis longtemps, et il était parfaitement conscient que s’il cherchait à la trahir, elle ne dormirait pas jusqu’à avoir sa fourrure en pied de lit. Mais elle n’avait pas d’intérêt à garder Eleanor trop longtemps dans ses donjons, pas si la jeune femme refusait continuellement d’ouvrir son esprit ; elle était la parfaite monnaie d’échange.



Mais déjà Eleanor se bornait, et Bellatrix serra les dents. Ils ne comprenaient pas, ces idiots, que ce n’était pas ce qu’ils pouvaient lui dire qui l’intéressait, mais au contraire ce qu’ils ne savaient pas. Evidemment, expliquer la logique de sa démarche n’était pas facile, mais après tout, elle se fichait bien que ses victimes la comprennent ou pas. Elle ne se cherchait pas d’excuses, et elle s’en fichait, d’être vue comme un monstre. S’ils avaient besoin de blâmer quelqu’un, autant que ce soit elle, elle n’avait rien à perdre. D’un pas, elle approcha Eleanor, peu inquiétée par la résistance que pouvait chercher à lui offrir la jeune femme. Elle avait une baguette, et si ça ne suffisait pas, elle avait ses poings ; c’était comme ça qu’elle avait tué son Lord, après tout. « Silly girl. » Ses mots étaient moqueurs, et elle sourit, cruelle. « I care not for what you have to say. It’s your mind I want. » Il n’y avait que peu d’espace entre elles, et à présent Bellatrix la regardait sans la voir, se concentrant sur ce qu’elle pouvait essayer de lui faire pour déverrouiller son esprit. Peut-être un traumatisme plus grand que ce qu’elle avait vécu aux mains des moldus ; ce ne serait pas bien difficile.



Une main de fer se referma sur l’épaule d’Eleanor, et sa main telle une serre, elle pressa violemment la chair jusqu’à forcer la captive à genoux. Elle la regarda de haut, mais ses yeux étaient troubles, et elle ne la voyait pas ; pas vraiment. Son esprit était ailleurs, déjà, dérangé par les murmures vicieux qui appelaient déjà les cris de la jeune femme. Elle allait les avoir, bien sûr, et dans peu de temps. Un sourire malsain s’installa sur ses lèvres, et elle sembla revenir à elle juste assez longtemps pour fixer Eleanor, et relâcher sa prise sur son épaule. « If you manage to remain on your knees, I’ll move you to a nicer room. » La promesse n’était pas vide de sens, mais le challenge n’allait pas être facile. C’était pour son propre confort, qu’elle voulait qu’Eleanor puisse rester en contrôle de son corps. Elle ne voulait pas s’approcher du sol. Mais si la captive en était incapable, so be it. Bellatrix lui effleura la joue, indulgente. « It’s in your best interest not to oppose resistance, you understand? » Un nouveau sourire, plus sombre, et Bellatrix posait la paume sa main contre le front d’Eleanor, serrant lentement son crâne entre ses doigts. Sa baguette bougea légèrement, et l’aînée des Black se tendit dans sa concentration. « Legilimens. »



Sans aucune merci, elle traversa les défenses mentales de sa victime. Son esprit, violent et désordonné, s’enfonça lentement dans celui d’Eleanor, cherchant désespérément ce qui lui faisait défaut. Sans y trouver de l’intérêt, elle passa souvenir sur souvenir, s’enfonçant de plus en plus profondément, vers les souvenirs les plus précieux, les plus cachés. Vaguement intriguée, elle observa pendant quelques secondes la forme de Fenrir dans son esprit, avant de passer à autre chose. Le loup revenait souvent, si ce n’était en image tangible, au moins en pensée. Mais ce n’était pas ça qui l’intéressait, pas vraiment. Ce qui lui importait était ce qu’elle pouvait deviner au fond de son esprit, encore plus loin. Sa main se crispa naturellement contre le crâne de la victime, alors que Bellatrix serrait les dents. Plus que quelques … - un mur. Le fameux mur, qu’elle avait observé dans des dizaines d’esprits auparavant. Le mur qu’elle ne pouvait passer, malgré tous ses efforts, toutes ses attaques, et toute sa haine. « STOP RESISTING. » Cria-t-elle alors, les paupières crispées et les ongles s’enfonçant dans la peau d’Eleanor. Le mur ne bougeait pas, pourtant. A bout de souffle, elle rompit soudainement la connexion, et fit un pas en arrière, trébuchant presque dans sa hâte. D’un œil trouble, elle contempla la forme de sa captive, et elle s’adossa contre la porte, le temps de calmer le tremblement dans ses mains. Une expression sinistre passa sur son visage. « I’ll get through that wall if it is the last thing I do. Mark my words, filth. I do not care if I have to destroy your mind to do it. »

▲ Me, Myself & I
(c) AMIANTE


   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cold Little Heart — PV Eleanor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cold Little Heart — PV Eleanor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» The way of the heart.
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morning Sun :: The British Isles :: Scotland :: Glasgow :: Ouroboros' Headquarters-
Sauter vers:  
TOP SITES

NOS PARTENAIRES