Partagez | 
 

 Together we stand ⊹ LUCIFER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Parchemins : 460
Gallions : 473
Crédit(s) : Faust (avatar) - Tumblr (signa)
Disponibilité RP : 1/3 (Liam ⊹ Lucifer ⊹ )
Célébrité : Adelaïde Kane
Enrôlé(e) depuis le : 29/05/2017
Camp : Neutral ; par choix, sa libertée elle l'aime trop pour se la laisser ravir
Age du Personnage : 25 y.o.
Baguette : Aubépine, 27,3 cm, un crin de licorne en son coeur
Patronus : Panthère ; la puissance et le caractère
Epouvantard : Le corps sans vie de Lucifer ; son aîné la laissant seule, terriblement seule
Champ Libre : PrésentationLiens & Rps

⊹ Potionniste de génie elle s'est démarquée très tôt par sa maîtrise de cette matière et sa connaissance des ingrédients

ID Card
RP bilingue : J'écris tous mes rps en français mais si vous souhaitez écrire les dialogues en anglais éclatez-vous !
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Together we stand ⊹ LUCIFER   Sam 17 Juin - 15:55

Together we stand
Lucifer
feat.
Isobel


 

 



 

 

Δ Everyone keeps asking are we okay
The truth is we're not but I don't know what to say

La porte avait claqué avec tant que force que même Isobel en avait été surprise. Pourtant, c'était elle qui se trouvait de l'autre côté, la main accrochée fermement à la poignée comme si elle représentait sa seule bouée de sauvetage. Le silence qui régnait dans la demeure lui avait paru lourd et menaçant et soudainement, il lui avait été insupportable. Elle n'avait plus pu poser les yeux sur les meubles choisis avec soin par ses parents, sur les livres qu'elle aimait tant feuilleter quand elle était enfant et encore moins sur les tableaux qui les représentaient tous ensemble, présentant une famille unie, qui camouflait sous le vernis de la perfection une hypocrisie que nul ne pouvait deviner. Même près de deux mois après l'annonce du décès de ses parents, la souffrance était toujours vive. Tapis dans l'ombre de son esprit en attendant le moment de surgir. Et ce moment était finalement arrivé. Soudainement, ça avait été trop pour la sorcière qui n'en pouvait plus de sentir sa respiration se bloquer dans sa gorge à chaque nouveau souvenir qui surgissait devant ses yeux. Ils n'étaient pas tous particulièrement joyeux, en fait, c'était même plutôt une notion rare chez les Yaxley, mais ils étaient les siens et savoir que tout lui avait été arraché la laissait avec une douleur sourde. Alors elle avait préféré fuir. Fuir sa propre mémoire, fuir le vide qui menaçait de l'engloutir. Elle n'avait jamais été très douée pour gérer ses sentiments, Isobel. On lui avait appris à être parfaite, mais pas à être elle-même. Alors dès que des émotions trop fortes l'envahissaient, elle se sentait submergée, souvent incapable de les gérer ou même de les comprendre. La douleur qui avait envahi son cœur avait été trop forte, alors elle avait cédé à son impulsion première, à son instinct de survie tordu, et elle avait fui. Sans un regard en arrière, parfaitement consciente que le temps de regretter viendrait plus tard, qu'elle ne faisait que retarder l'inévitable, reculer pour mieux sauter. Mais elle ne pouvait pas faire face à la douleur, pas maintenant. Elle le ferait quand elle se retrouverait dos au mur et elle pouvait seulement espérer qu'elle se montrerait assez forte à ce moment-là. En attendant, elle avait choisi de se tourner vers la seule personne capable de lui apporter du réconfort par sa seule présence : Lucifer.

Du pas vif de celle qui s'empêche de réfléchir, Isobel s'était dirigée vers une ruelle calme et isolée pour transplaner jusqu'au Ministère où son ainé se trouvait sans doute. Le manoir Yaxley était protégé par de nombreux sortilèges qui empêchaient quiconque d'y pénétrer par la magie. Après avoir pris un instant pour s'assurer qu'elle était assez calme pour transplaner -elle n'avait aucune envie de se retrouver désartibulée au milieu du Ministère- elle disparut dans un tourbillon de tissus et un discret 'plop'. La seconde d'après elle se retrouvait dans l'entrée du Ministère. Il lui fallut une seconde pour se remettre de la brève sensation de vertige qui suivait invariablement le transplanage. Dès qu'elle se sentit mieux Isobel pris la direction des bureaux du comité des sortilèges expérimentaux que son Lucifer dirigeait. Elle se mêla à la foule qui déambulait dans l'atrium, jetant parfois des regards prudents autour d'elle. Elle ne souhaitait pas croiser un auror qui risquerait de la reconnaitre, elle n'avait rien à se reprocher, mais après sa dernière convocation et son altercation avec Liam Greyback dans sa boutique, elle se méfiait des aurors. Si Greyback disait vrai, ils n'auraient aucun scrupule à la mener devant la justice sans aucune preuve, et elle n'avait aucune intention de vérifier cette hypothèse. D'ailleurs, c'était également pour cette raison qu'elle avait besoin de voir son frère. Elle ne lui avait pas encore parlé de sa convocation au Ministère et elle détestait lui cacher des choses. Elle devait le mettre au courant et lui intimer de se méfier. Si le Ministère en avait après elle, il était possible qu'il cherche à le coincer également, et Merlin savait que Lucifer avait plus de choses à cacher qu'elle.

À son grand soulagement, Isobel arriva devant le bureau de Lucifer sans avoir croisé le moindre visage connu. Soulagée, elle se détendit et afficha sur ses traits un sourire poli. Quelques pas lui suffirent pour arriver devant la sorcière qui était certainement la secrétaire ou l'assistante de son frère et alors qu'elle s’apprêtait à la saluer, elle la devança. « M. Yaxley est absent, vous avez un rendez-vous ? » Isobel haussa un sourcil. Elle n'ignorait pas que Lucifer était un sorcier très pris par son travail, mais elle s'était figurée qu'elle pourrait simplement lui voler quelques minutes de son temps. L'idée de devoir prendre un rendez-vous pour pouvoir voir son propre frère lui paraissait ridicule. « Je suis sa sœur. Je vais l'attendre dans son bureau. » Répondit-elle avec un haussement d'épaule. Elle désigna la porte du bureau de son frère de la main et s’apprêtait à s'y diriger dans la sorcière la stoppa d'un geste. Isobel s'arrêta, son sourire de façade avait disparu de son visage et elle sentait l'impatience la gagner lentement. « M. Yaxley ne reçoit que sur rendez-vous, vous ne pouvez pas entrer. » Lentement, l'apothicaire se tourna vers la secrétaire, dardant sur elle un regard froid qui sembla la faire frissonner. Elle s'approcha d'elle et posa une main sur le document sur lequel elle travaillait sans doute avant son arrivée. Ses prunelles se posèrent sur le nom indiqué devant le bureau. « Écoutez moi bien Adler... » Commença-t-elle d'une voix vibrante de menaces. « La prochaine fois que vous cherchez à m'empêcher de voir mon frère, je vous fais reléguer au fin fond des sous-sols du ministère pour y remplir des formulaires jusqu'à ce que vous deveniez aveugle, c'est compris ? » Annonça-t-elle d'une voix glaciale. Voyant la sorcière se rétrécir sous ses mots, Isobel lui adressa un sourire placide avant de se redresser. Sans un regard pour la jeune femme qui semblait avoir du mal à retrouver l'usage de la parole, elle se dirigea vers le bureau de son frère dont elle referma la porte derrière elle. Comme la secrétaire le lui avait annoncé, il était bien vide, mais c'était loin de décourager l'apothicaire. L'heure du déjeuner approchait et elle savait que son frère repasserait par là bientôt. Elle l'y attendrait donc. Contournant l'imposant bureau de son ainé, elle alla s'installer confortablement dans le large fauteuil qui se trouvait derrière. Comme elle s'en doutait, il ne fallut que quelques minutes avant que des voix ne ressentissent derrière la porte en bois. Un léger sourire s'installa sur ses lèvres quand elle imagina la pauvre secrétaire tenter d'expliquer la situation au Yaxley. Sourire qui s'agrandit encore davantage quand la silhouette de son ainé apparu dans l'encadrement de la porte. « Alors comme ça, j'ai besoin de prendre rendez-vous pour venir voir mon grand frère ? » Lança-t-elle, taquine. Décidant que les sujets sérieux viendraient bien assez tôt, elle tendit une main nonchalante vers son frère pour qu'il l'aide à se relever et qu'elle le salue comme il le méritait.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 60
Gallions : 110
Crédit(s) : IrishCraziness
Célébrité : Henri Calvill
Enrôlé(e) depuis le : 28/05/2017
Camp : Compliant
Age du Personnage : 32
Particularité : Psychométrie
Baguette : 28.5 centimètres, bois de noyer et chevelure d'or d'une ondine
Patronus : Un Paon
Epouvantard : Lui seul rejeté, moqué par un tas de personnes importantes pour lui (Des membres du Ministère, sa soeur, Andromeda etc...)

ID Card
RP bilingue : Anglais : Juste les dialogues / Texte complet / Aucun des deux
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Together we stand ⊹ LUCIFER   Jeu 29 Juin - 18:56

All political power is a trust

   
       

   


Le jeune homme était assis à son bureau, les yeux rivés sur un article de presse indiquant qu'aucun nouvel élément n'apparaissait dans l'enquête sur la mort des époux Yaxley. Il laissa échapper un long soupir. Mais aucune larme. Pas la moindre petite goute d'eau. Cela faisait à présent deux mois que ses parents étaient décédés et le jeune homme continuait à être parfaitement indifférent à la mort de ses parents. En réalité, il n'avait ressenti aucune peine, plutôt un soulagement. Le soulagement de pouvoir, enfin, échapper à la coupe de son père qui commandait sa vie. Le soulagement de ne plus avoir à en vouloir terriblement à une mère totalement incapable d'amour et totalement soumise à son mari. Le soulagement de ne plus se sentir le paria de la famille depuis que sa fiancée s'est enfuie avec un né-moldu. La mort de ses parents était pour lui un soulagement, une délivrance. Une façon de renaître, de reprendre le contrôle de sa vie. En revanche, il était inquiet. Il était inquiet pour sa sœur. Elle est tout pour lui. Il pourrait mourir.... ou tuer pour elle. Or, il voyait bien qu'elle n'allait pas bien. Elle s'était enfermée dans un silence alarmant. Il aimerait trouver les mots pour la rassurer mais il n'y arrive pas.  Le problème est qu'ayant été élevé par des parents qui n'ont jamais démontré la moindre marque d'affection à l'égard de leurs enfants, il n'était pas très doué pour cela. Il avait peur pour elle. Peur qu'elle se sente sans repère et surtout peur qu'on s'en prenne à elle. Car oui, une chose était certaine ses parents avaient été assassinés. Il avait peur que le tueur s'en prenne à sa sœur bien aimée. Il aimerait que l'enquête avance pour être sûr que sa sœur soit hors de danger. Et puis il avait peur pour lui. Peur que cette enquête finisse par révéler le secret qu'il cherchait à enfuir à jamais. Peur que cette enquête révèle au grand jour ce qu'il était et pourtant qu'il n'avait jamais voulu être. D'un geste presque machinal, il enflamma d'un coup de baguette le journal comme pour apaiser sa colère ou sa peur. Qui sait?

Quelques secondes plus tard, son assistante, Adler, entra dans le bureau. Le ton grave. « M. Yaxley, Madame la Ministre vous demande dans son bureau I-M-M-E-D-I-A-T-E-M-E-N-T Ce dernier mot sur lequel elle avait insisté résonnait dans sa tête. Le rythme de son cœur se mit à s'accélérer. Elle savait. Elle savait qu'il était un mangemort. C'était fini pour lui. Sur le champs, il serait renvoyé du Ministère et envoyé à Azkaban. Il aurait beau lui expliqué elle ne comprendrait pas. Elle ne chercherait pas à comprendre. Même si elle venait à comprendre qu'on l'avait forcé, elle ne ferait aucun traitement de faveur. Il en allait de son image. Dorcas était une femme exceptionnelle, mais une femme ferme. Elle dirigeait depuis 4 ans le ministère avec une main ferme et elle ne plaisantait pas ni avec l'ordre du Phoenix, ni avec les mangemorts, ni avec les mutes. Sa loyauté l'avait recomposé. Sa loyauté lui avait permis de devenir chef du comité des sortilèges expérimentaux le jour où son prédécesseur avait été évincé pour ses liens avec les Mangemorts. Elle n'avait pas eu de pitié pour lui, elle n'en aurait pas pour Lucifer. Pire encore, elle n'avait pas hésité à limoger ses plus proches conseillers. C'était le début de la fin. Il en était convaincu.

Sans même remercier ni regarder sa secrétaire, il sortit du bureau en claquant la porte. Le chemin qui menait jusqu'au bureau de la Ministre lui paru interminable. La secrétaire de Dorcas le conduisit jusqu'au bureau. Il fut assez surpris de voir qu'elle n'était pas seule. Qui était les deux personnes de dos assises face à elle. Probablement des Aurors qui l’emmènerait tout droit à Azkban.


Que pouvait-elle bien lui vouloir? Il sentit le rythme de son cœur s’accélérer, si jamais elle savait. Si jamais elle savait qu'il était un Mangemort. Il n'avait jamais souhaité l'être. Il n'avait jamais accepté l'être. Il pensait que la mort de Voldemort était sa libération. Toutefois, depuis la mort de ses parents, il était également inquiet. L'enquête mettrait  en évidence les liens de ses parents avec les mangemorts et peut-être qu'on enquêterait sur lui. Il savait que le jour où se secret serait révélé, Dorcas n'hésiterait pas une seule seconde à le renvoyer comme elle l'avait fait pour son prédécesseur mais également pour ses plus proches collaborateurs.  Elle n'hésiterait pas une seule seconde à l'envoyer Azkaban. Il inspira profondément et gratifia sa belle assistante d'un sourire. Intérieurement, il priait pour que cette convocation n'est rien à voir. Il admirait Dorcas. Il lui avait toujours montré sa loyauté sans faille. Elle l'avait d'ailleurs récompensé en le nommant l'an dernier chef du comité des sortilèges expérimentaux en remplacement de l'ancien chef, évincé pour son implication chez les mangemorts. Il avait été très fier sur le moment, mais il ne se doutait pas que cette fonction conduirait son père à le livrer à Voldemort. Un poste clef d'après le mage noir.

Il traversait les longs couloirs qui menaient jusqu'au bureau de la Ministre avec inquiétude.

«Lucifer! Installez-vous je vous en prie.» Il fut très surpris par le ton de sa voix. Il était doux, presque maternel. Il n'avait rien d'autoritaire. Le jeune sorcier s'avança et s'installa dans un des magnifiques fauteuils en cuir noir posé devant le bureau de la Ministre «Vous connaissez probablement M.Tobias Solberg et Madame Marlene McKinnon-Fenwick ici présents. Ils dirigent l'unité de recherches sur les Mutes.[/i]» Où voulait-elle donc en venir. Il se contenta d'un léger hochement de tête. «Nous sommes tous les trois d’accord sur le fait que vos connaissances en sortilèges et en magie antique seraient particulièrement utiles pour nos recherches. Nous souhaitons donc que vous rejoignez l'équipe de recherches. J'aimerais également que vous créiez autour de vous, au sein du comité des sortilèges expérimentaux, un groupe de deux ou trois personnes chargés de travailler exclusivement sur des sortilèges capables de guérir les mutes. Vous serez chargé en personne de les tester sur les mutes. Est-ce que vous en convenez?» Cette proposition était totalement inespérée. Lui qui pensait se faire renvoyé se voyait proposer de rejoindre l'équipe de recherches sur les mutes. Il s'agissait là d'une garde rapproché de la Ministre. Un groupe qu'elle considère comme primordial. Il sentit le sourire lui monter jusqu'aux oreilles. C'était exactement le genre de promotion dont il rêvait «C'est une excellente une idée. J'en conviens avec plaisir.» La réunion continua encore plusieurs heures entre Dorcas, Tobias, Marlène et Lucifer. Il était question de l'organisation d'un protocole de recherches dédié aux sortilèges et des méthodes de travail.

Lorsqu'il regagna son bureau, aux alentours du déjeuner, il eu la surprise d'entendre une voix mélodieuse et familière « Alors comme ça, j'ai besoin de prendre rendez-vous pour venir voir mon grand frère ? ». Elle tombait à pique, il était impatient de lui annoncer la nouvelle. Un sourire illumina à nouveau son visage alors qu'il s'emparait de la main de sa jeune sœur pour l'aider à se lever avant de la prendre dans ses bras et de lui déposer un baiser sur la joue. «C'est que votre frère, Madame, est un homme important. Tellement important, qu'il vient de rejoindre l'unité de recherches sur les mutes.» Il était tellement fier qu'il ne pouvait pas attendre une minute de plus pour lui annoncer la nouvelle. «Qu'est-ce qui t’amène ici? Tu es libre pour déjeuner? Je t"invite?»


   

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 460
Gallions : 473
Crédit(s) : Faust (avatar) - Tumblr (signa)
Disponibilité RP : 1/3 (Liam ⊹ Lucifer ⊹ )
Célébrité : Adelaïde Kane
Enrôlé(e) depuis le : 29/05/2017
Camp : Neutral ; par choix, sa libertée elle l'aime trop pour se la laisser ravir
Age du Personnage : 25 y.o.
Baguette : Aubépine, 27,3 cm, un crin de licorne en son coeur
Patronus : Panthère ; la puissance et le caractère
Epouvantard : Le corps sans vie de Lucifer ; son aîné la laissant seule, terriblement seule
Champ Libre : PrésentationLiens & Rps

⊹ Potionniste de génie elle s'est démarquée très tôt par sa maîtrise de cette matière et sa connaissance des ingrédients

ID Card
RP bilingue : J'écris tous mes rps en français mais si vous souhaitez écrire les dialogues en anglais éclatez-vous !
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Together we stand ⊹ LUCIFER   Dim 9 Juil - 23:09

Together we stand
Lucifer
feat.
Isobel


 

 



 

 

Δ Everyone keeps asking are we okay
The truth is we're not but I don't know what to say

Bien rares étaient les personnes qui trouvaient grâce aux yeux d’Isobel. Élevé dans un univers où l’affection et la tendresse ne lui étaient que rarement adressés, la jeune sorcière avait rapidement intégré que l’attachement était inutile. Pire, une invitation à la souffrance. Elle avait grandi dans une maison où l’amour parental brillait par son absence, remplacé par une pression sans fin et des jugements constants. Elle avait dû se construire sous les regards exigeants de ses parents et s’efforcer sans cesse d’être à la hauteur de leurs attentes pour espérer recevoir un geste d’affection qui disparaîtrait bien vite sous la froideur des Yaxley. Évoluer dans ce genre de contexte n’avait pas été simple et aujourd’hui, le caractère et les relations d’Isobel s’en ressentaient. Peu de personnes avaient réellement une place dans sa vie tant elle se montrait méfiante dans ses relations. À sa manière, elle aussi se montrait exigeante, digne héritage de l’éducation de ses parents, et ne s’entourait que de sorciers triés sur le volet, ceux en qui elle avait confiance étaient rares. Alors face à la froideur terrifiante de son foyer et à la méfiance dont ses relations pâtissaient, Lucifer avait toujours été son échappatoire. Dans le désordre qu'était leur famille, Lucifer était son refuge. En tant qu’aîné des Yaxley il aurait pu se révéler aussi froid et distant qu’eux, mais ça n’avait jamais été le cas, du moins pas face à Isobel. Si l’amour n’avait jamais été une priorité dans leur demeure, les enfants Yaxley avaient une affection sincère et sans limite l’un pour l’autre. Lucifer avait toujours occupé une place de choix dans le cœur de sa sœur, mais maintenant, il était tout ce qu’il lui restait. Le destin lui avait arraché ses parents et la simple pensée de se voir séparée de son frère lui était insupportable. Leur relation n’était pas toujours parfaite et souffrait parfois du caractère impétueux de l’apothicaire, mais, même si elle avait parfois du mal à le montrer, elle l’aimait de tout son cœur. Alors quand Lucifer apparut dans l’encadrement de la porte de son bureau, le sourire qu’Isobel lui offrit était le plus sincère du monde. Un instant, elle se laissa aller à son étreinte rassurante avant de déposer un baiser sur la joue qu’il lui tendait. « C'est que votre frère, Madame, est un homme important. Tellement important, qu'il vient de rejoindre l'unité de recherche sur les mutes. » Isobel ouvrit de grands yeux en entendant les paroles de son aîné. Elle savait que la carrière de son frère évoluait sous les meilleurs auspices, contrairement à la sienne qu’elle avait sciemment décidé de couler au grand damne de leurs parents, et elle était particulièrement fière de lui. Néanmoins, il était maintenant chef de sa propre section au Ministère et elle ne s’attendait pas à ce qu’il se voie accorder une nouvelle promotion. Surtout avec les temps sombres qui s’annonçaient. Son sourire s’élargit et elle serra la main de son frère dans la sienne. « Oh, c’est une excellente nouvelle Lucifer ! Félicitations ! » S’exclama-t-elle avec toute la sincérité du monde. Même si elle avait choisi son propre chemin, elle avait toujours été admirative de Lucifer et une fois encore, il lui donnait raison. « Cette unité aura bien besoin de ton expertise, je suis sûre que tu pourras leur apporter de grandes avancées. » Depuis plusieurs mois, la confiance qu’Isobel avait envers le Ministère était ébranlée. Les actions de leur gouvernement défiaient parfois toute logique et n’apportaient plus que rarement des résultats. La gestion de la crise des Mutes était absolument catastrophique et elle se doutait que ce n’était qu’une question de temps avant que la société sorcière ne panique et perde toute confiance en le Ministère. Alors savoir que Lucifer, en qui elle avait une foi intacte, allait rejoindre l’unité de recherche sur les Mutes apportait un nouvel espoir à Isobel. Peut-être qu’il pourrait faire avancer les choses. S’il y avait bien une personne en qui elle croyait, c’était son frère ainé.

« Qu'est-ce qui t’amène ici ? Tu es libre pour déjeuner ? Je t’invite ? » Isobel sentit son cœur se réchauffer, la présence de Lucifer lui avait toujours fait du bien, mais le voir s’intéresser à elle et lui apporter une affection totalement désintéressée lui étaient encore plus précieux. Maintenant que leurs parents n’étaient plus, chaque moment qu’elle pouvait passer avec son frère avaient une saveur particulière. Elle n’avait jamais été très douée pour analyser ses sentiments, Isobel, mais l’amour qu’elle avait pour Lucifer ne faisait aucun doute à ses yeux. Et voir que cette affection était partagée lui faisait le plus grand bien. « Bien sûr, j’aime quand des sorciers importants m’invitent à déjeuner. » Répondit-elle avec dérision en éludant avec soin sa première question. Même si ce n’était pas toujours simple, Isobel s’efforçait de ne pas garder de secret pour Lucifer, du moins pas de secret qui puisse un jour lui faire du tort. Alors après sa seconde altercation avec Liam Greyback au sujet des informations qu’elle pourrait posséder sur les mangemorts, elle s’était résolue à le prévenir. Tout comme elle, il avait été convoqué par le Ministère pour un entretien après le meurtre de leurs parents, maintenant, il devait savoir que sa petite sœur n’était toujours pas innocentée. Pire, qu’elle était toujours suspectée par un agent du gouvernement. Elle ne voulait pas qu’il apprenne cette information par quelqu’un d’autre qu’elle, surtout si cela risquait de lui apporter des ennuis à un moment ou à un autre. C’était d’autant plus important que la carrière de Lucifer venait de prendre un nouveau tournant. Isobel craignait la réaction de son frère, elle savait que son comportement face à Greyback y était pour beaucoup dans la situation actuelle et qu’il réprouverait certainement ses réactions inconsidérées, mais elle ne pouvait pas le tenir dans l’ignorance plus longtemps. Alors elle s’efforça de reléguer ses doutes au fonds de son esprit et lui adressa un léger sourire. « J’ai bravé les interdictions de ta secrétaire parce que je voulais discuter avec toi d’une affaire en lien avec le Ministère. » Commença-t-elle avec une petite moue quand elle fit référence à l'incident qu'elle avait eu avec la secrétaire de son frère. Elle se demanda brièvement ce que celle-ci avait bien pu lui dire d'ailleurs. « Mais on a tout le temps pour ça. Dis-moi d’abord comment tu vas. » Reprit-elle en lui montrant la porte du bureau pour qu’il la guide jusqu’à l’endroit où il souhaitait déjeuner. Elle voulait le mettre au courant de sa situation avec les aurors, elle était venue pour ça, mais elle voulait aussi profiter de son frère avant de lire la réprobation dans ses yeux. Ce n’était pas une question de vie ou de mort, elle pouvait bien gagner quelques minutes. C’était tout ce qu’elle demandait, quelques minutes de paix avec son frère, comme si la vie les épargnait encore.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Together we stand ⊹ LUCIFER   

Revenir en haut Aller en bas
 
Together we stand ⊹ LUCIFER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» HAITI YON PARADI OU YON LANFE AVEC R G P POU LUCIFER ????
» [Stand] Fruti Apple ~
» [Stand] Salon de thé
» Fiche Technique de Lucifer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morning Sun :: London :: Ministry of Magic-
Sauter vers:  
TOP SITES

NOS PARTENAIRES