Forum RPG Harry Potter situé au temps des Marauders, avec un twist
 

Partagez | 
 

 Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Parchemins : 78
Gallions : 365
Crédit(s) : Avatar : Faust ; Gif : Tumblr
Double(s)-Compte(s) : Crazy Bella
Disponibilité RP : //
Célébrité : Katheryn Winnick
Enrôlé(e) depuis le : 30/06/2017
Camp : Order of the Phoenix
Age du Personnage : (1043 yo) - looks like a 40 yo woman.
Particularité : Creature of the night, she is a Vampire. Born in another millenium, she hates what she is.
Baguette : Pine tree, core of white river monster spine. It's over thirteen inches long, and is pretty flexible. It looks like it was just cut out of a tree.
Patronus : An orca. Its size often intimidates, but she knows that size does not matter when patronus are concerned.
Epouvantard : The Sun, once a beautiful star that she can't help but fear.

ID Card
RP bilingue : Dialogues and full text in English
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Ven 30 Juin - 18:23

Helena Svensker
You couldn’t kill me if you tried for a hundred years
Pseudo/Prénom • Mister D. ; Âge/Lieu de résidence • Sud de la France ; Fréquence de connexion • Eeuurh, disons généralement au moins une fois par jour ; Nature du Personnage • Personnage inventé ; Crédit • Avatar :  Gifs : Tumblr ; Comment avez-vous trouvé le forum ?  l'auréole et tout  ; Que pensez-vous du forum ? Il est nul levi lpb  le retour  ; Un mot pour la fin ? I am a unicorn.  Et comme certains le savent, je n’ai pas l’habitude de jouer des ‘gentils’ alors bear with me levi lpb
Nom • Svensker, nom mythique d’une dynastie oubliée. Sa famille a disparu il y a des années de cela, c’est le revers de sa condition. Anciens Jarls, chefs de guerre, et un jour rois, les Svensker ont usé de leur sang magique pour parvenir à gouverner la Suède. Helena est fière de qui elle, même si elle est la seule à se souvenir des membres de sa famille. ; Prénom • Helena, celle qui écoute. Un prénom choisi par sa mère, alors qu’Helena était la cadette de cinq enfants, quatre frères représentant le futur de la famille. Destinée à les conseiller, à rester dans leur ombre, Helena fut élevée pour être particulièrement réfléchie. Pour autant, elle sait utiliser ses poings quand parler ne suffit plus.  ; Date de naissance • 08 Février 942. Les hivers sont durs à cette époque, et nombreux sont les nouveaux-nés qui n’y résistent pas. Mais Helena est forte, dès sa naissance, et a une paire de poumons bien développée. Aujourd’hui, symptôme de sa condition, elle a l’apparence d’une femme de quarante ans. ; Lieu de naissance • Elle est née dans les froides contrées de Suède, là où se dresse aujourd’hui la ville d’Uppsala. A l’époque, rien de plus qu’un village fortifié, dont les bâtisses étaient simplement chauffées par de grands feux de cheminée. ; Statut sanguin • Probablement sang-mêlée, elle n’a jamais attaché d’importance à la question. A son époque les guerres de sang n’existaient pas, et seule la conquête des autres mondes importait. Magic is magic. Un homme fort était plus important qu’un sorcier à cette époque. Il fallait résister au monde, et si la magie était un atout, ce n’était pas elle qui faisait le guerrier. A son époque, sorciers et moldus vivaient encore en symbiose.  ; Maison à Hogwarts • Helena n’a jamais connu Hogwarts, ou une quelconque autre école sorcière. Durmstrang n’existait pas encore. Ses parents et ses frères lui ont appris la magie, et elle est beaucoup animale que celle pratiquée aujourd’hui. Helena suit son instinct, et d’aucuns penseraient que sa magie manque de subtilité. ; Patronus • Elle a été surprise de voir que son patronus a survécu à sa mort. C’est une orque, dont la taille impressionne souvent ; elle sait cependant que la taille ne fait pas la force du Patronus. ; Epouvantard • Sans grande originalité, son épouvantard est devenu le soleil. L’astre la terrifie, parce qu’il est synonyme de sa destruction. Malgré le dédain qu’elle a pour sa condition, elle est assez attachée à sa survie. Amortentia • L’odeur de la mer, de la neige et des sapins, mêlée au doux musc d’un bûcher. ; Allégeance • Helena doit sa liberté à Albus Dumbledore, et elle a une dette envers lui. Elle ne comprend pas pourquoi les sorciers cherchent la fin des moldus, ou même la bêtise des guerres de sang. C’est sans hésitation qu’elle rejoint l’Ordre du Phoenix lorsqu’elle découvrit l’Angleterre. ; Baguette • La baguette d’Helena est en bois de sapin, très résistante, et peu rigide. Son cœur est en Epine de Monstre de Fleuve Blanc, et elle est assez fine. Son apparence n’est pas raffinée, et le bois est resté assez brut, assez similaire à une simple branche brisée, comparé à certaines baguettes qu’elle a eu l’occasion de rencontrer dernièrement.  ; Particularité • Helena est morte il y a des siècles de cela. Une chaude nuit d’été, un monstre sans nom lui a arraché la vie, et l’a transformée en ce qu’elle est aujourd’hui. Elle ne connut jamais les intentions du monstre, mort peu après, mais elle fut condamnée à une éternité passée à voir ses proches mourir. Vampire est ce qu’elle est, et elle déteste sa condition.  

Order of the Phoenix

Katheryn Winnick
 
Loyale, Rêveuse, Attentive, Amère, Secrète, Stratège, Colérique, Indépendante


Que pensez-vous de l’existence des Mutes ? (minimum 5 lignes)
La découverte de cette condition la plongea dans un fort désarroi. Elle n’a nul doute qu’Albus s’est aventuré à l’Est afin de chercher, en partie, un moyen de les soigner, mais malgré la sagesse prétendue des Vampires, il semblerait que même eux ne savent pas quoi faire. Helena pense que cette soudaine apparition de symptômes ne dit rien qui vaille, et elle s’attend à ce que quelque chose d’autre se passe. Elle ne connait pas la raison de ce trouble, et par curiosité, elle aimerait pouvoir rencontrer l’un de ces individus pour l’observer. Elle ne se prétend pas capable de les soigner, mais son rapport à la magie étant plus primitif que celui des sorciers actuels, elle se demande si elle ne pourrait pas être utile.

Êtes-vous inquiété par la guerre faisant rage entre l’Order of the Phoenix et les Death Eaters ? (minimum 5 lignes)
Inquiétée, pas vraiment, mais Helena en redoute les conséquences. Clairement, elle n’est pas à sa place dans cette société qui pense les moldus inférieurs à eux. Elle méprise les Death Eaters pour leur bêtise, et elle craint que leurs actions ne causent de graves dommages à la société magique. Magic is magic, répète-t-elle souvent, et le simple fait que cette magie existe devrait être vénéré, sans s’occuper de la source. Elle a pris part à cette guerre, malgré elle. Malheureusement, elle est très familière avec ces effusions de sang, auxquelles elle avait participé quand elle était encore vivante. Si elle était souvent stratège, il lui arrivait également de participer aux batailles. Alors, elle est un membre à part entière de cette guerre-là, pour le meilleur et pour le pire.

Que pensez-vous de la mort de Voldemort, avez-vous été affecté par cette dernière ? (minimum 5 lignes)
Le nom de Voldemort était vaguement parvenu à ses oreilles alors qu’elle résidait en Transylvanie, mais c’est surtout Albus qui la renseigna sur l’identité du personnage. Voldemort est l’instigateur de cette guerre, et elle ne peut s’empêcher de le détester pour cela. Une guerre pour des territoires, des ressources, elle pouvait comprendre ; mais pour quelque chose d’aussi absurde que le statut sanguin, elle ne cautionne pas. Alors même si elle n’a pas connu l’homme, elle est un peu soulagée de le savoir mort. Bien sûr, elle n’est pas assez naïve pour penser que la guerre s’arrêtera avec la mort de ce dernier.

Connaissez-vous les Ouroboros, que pensez-vous de leur action ? (pas de minimum de lignes)
Ce qu’elle sait des Ouroboros, elle le sait par Albus : c’est-à-dire pas grand-chose. Elle a compris que la sorcière à sa tête était précédemment bien engagée dans les guerres de sang, et elle sait qu’il est supposé que cette dernière soit celle qui ait assassiné Voldemort. Au-delà, elle ne sait rien. Leur action est apparemment incompréhensible, même si de nouveaux éléments laissent à penser qu’ils s’intéressent de près aux Mutes. Helena préfère attendre d’en savoir plus plutôt que de se laisser aller à des jugements hâtifs.

Pensez-vous que l’action du Ministry est appropriée pour traiter des crises en cours ? (minimum 5 lignes)
L’idée d’un Ministère de la Magie était quelque chose de particulièrement nouveau, et intriguant. A son époque, de telles choses n’existaient pas. Les terres étaient dirigées par les Jarl, et il n’y avait pas besoin d’organisation plus poussée. Elle ne connait que trop peu l’action du Ministère, arrivée il y a seulement quelques semaines sur l’île Anglaise, mais elle commence à comprendre qu’ils sont arrogants, et semblent stupides. Ils sont aveuglés par leur propre importance, et Helena sait qu’il ne fait absolument pas compter sur ces « dirigeants », ni leur faire confiance. Cela tombe bien, la Suédoise a appris à ne compter que sur elle-même.


I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 78
Gallions : 365
Crédit(s) : Avatar : Faust ; Gif : Tumblr
Double(s)-Compte(s) : Crazy Bella
Disponibilité RP : //
Célébrité : Katheryn Winnick
Enrôlé(e) depuis le : 30/06/2017
Camp : Order of the Phoenix
Age du Personnage : (1043 yo) - looks like a 40 yo woman.
Particularité : Creature of the night, she is a Vampire. Born in another millenium, she hates what she is.
Baguette : Pine tree, core of white river monster spine. It's over thirteen inches long, and is pretty flexible. It looks like it was just cut out of a tree.
Patronus : An orca. Its size often intimidates, but she knows that size does not matter when patronus are concerned.
Epouvantard : The Sun, once a beautiful star that she can't help but fear.

ID Card
RP bilingue : Dialogues and full text in English
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Ven 30 Juin - 18:23

Felt like thunder on my skin
Silence was the only sound then, and my heart pounding


Le feu brûlait tranquillement entre les arbres, et Helena était installée non loin, captivée par les mots de l’un de ses aînés. Avec des gestes assurés, elle pansait une de ses plaies, enroulant un bandage autour de son bras après avoir nettoyé le sang attentivement. La bataille qu’ils venaient de mener avait été longue, et seulement quelques-uns d’entre eux y avait survécu. Par chance, deux de ses frères étaient encore vivants, ainsi que trois de leurs amis. Au coucher du soleil, ils s’étaient éclipsés, bien conscient que la bataille était perdue, et qu’ils devaient sauver leurs derniers soldats. Trois étaient morts de leurs blessures, et cinq autres, encore en forme, étaient partis en avance pour rejoindre les troupes de leur père. Ils ne s’étaient pas attendus à pareille résistance, lorsqu’ils s’étaient mis en marche le matin même. Pourtant, l’armée de leurs ennemis, peuplée à la fois de sorciers et de moldus, avait combattu avec une fougue inquiétante.

Le bandage bien sécurisé sur le bras du guerrier, Helena lui caressa la joue distraitement. Elle aurait pu soigner sa blessure grâce à la magie, mais ils savaient qu’il leur fallait garder leurs forces. Soigner était toujours particulièrement fatiguant, et la blessure n’était pas mortelle. Souriant, la jeune femme reporta son attention sur le feu de camp. Une cuisse de biche était en train de cuire, et elle découvrit qu’elle avait particulièrement faim. Les hommes parlaient en murmures agités, et elle tourna la viande, ne voulant la gâcher en la laissant brûler. Le silence qui les entoura soudainement avait quelque chose d’inquiétant. Les hommes parlaient toujours, certes, mais ses deux frères avaient leurs baguettes à la main, et leur épée dans l’autre. Pas de discrimination, ici, que l’on tue à l’épée ou à la magie était sans importance. Il fallait éviter de mourir. Helena attrapa une dague, et fixa les ombres au-delà des arbres, inquiète. Elle doutait que leurs ennemis les aient retrouvés aussi rapidement.

La scène se passa tellement vite qu’elle eut à peine le temps de brandir sa dague. Devant elle se tenait un grand individu, blond comme ses frères, grand comme son père, et étonnement jeune. Ses traits, particulièrement séduisants, la captivèrent, si bien qu’il lui fallut quelques longues secondes pour se rendre compte que le bas de son visage était couvert de sang. Quelques secondes de plus pour réaliser que le silence était de retour, et un simple regard pour comprendre que ses deux frères, et leurs trois amis étaient morts, la gorge arrachée. Il ne fallait pas être devin pour savoir ce qui se tenait devant elle. Les Vampires étaient des créatures rares, dont on ne savait rien, ou peu. Habillée de tout son courage, elle tendit sa dague vers la créature, pourtant plus grande qu’elle, et la menaça. Si c’était son soir pour mourir, alors c’était la volonté des Dieux, et elle devrait s’y plier.

Evidemment, elle aurait dû s’attendre à la réaction du monstre. Elle aurait dû voir venir le rire moqueur, amusé. Cela ne fit que l’agacer. Dans son autre main, sa baguette. Elle ne savait pas comment tuer un vampire, elle ne savait pas s’ils étaient invulnérables, et même si elle n’aimait pas tuer, elle le ferait si cela voulait dire survivre. Ses parents avaient encore besoin d’elle. Ses deux autres frères aussi.

Lorsqu’il la mordit, quelques instants plus tard, elle eut à peine le temps de le poignarder profondément dans le ventre, jusqu’à toucher ce qu’elle savait être l’un de ses organes vitaux. La douleur qui lui remplit le cou était insupportable, et elle cria, alors qu’il ne semblait pas être dérangé outre mesure par la dague qui lui traversait le ventre. Elle perdit connaissance quelques secondes plus tard.

***

Des années plus tard, elle apprendra que transformer un humain en vampire est un crime. A l’heure actuelle, elle avait un mal de crâne affreux, sa gorge était sèche, et elle avait l’impression d’être en feu. Tout cela n’était qu’une illusion, pourtant. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle fut confrontée à une pénombre à travers laquelle elle pouvait étrangement discerner les alentours. Il n’y avait pas de lumière, mais il semblait que ses pupilles furent capables de distinguer les formes. Son cou lui faisait mal, et lorsqu’elle y porta la main, elle pouvait sentir sous ses doigts les trous causés par la morsure de l’animal. Elle ne savait même pas pourquoi elle était vivante. Lorsqu’il l’avait mordue, elle avait vu sa fin, et elle avait accepté sa mort. Pourquoi, alors, était-elle encore là ? Un rire la fit sursauter, et elle se tourna vers la source du bruit. Une odeur absolument délicieuse pénétra l’air, et Helena se retrouva à haleter, la gorge brûlante. Elle avait soif, terriblement soif, et si elle avait été en pleine capacité, elle se serait rendu compte qu’elle avait changé.

Une seule chose importait, pourtant, et c’était cette odeur, à quelques pas d’elle. Elle rampa. Son esprit, embué par un flou monstrueux, ne parvenait pas à penser au-delà de la soif qui lui arrachait la gorge, et de cette odeur qui, elle le savait instinctivement, était la clef de sa libération. L’autre être ne s’était arrêté de rire, mais elle s’en fichait. Il lui fallait la source de cette odeur, coûte que coûte. Violemment, ses doigts se refermèrent sur une cheville, et enfin, elle était sur cette silhouette, qui sentait si bon. Plus tard, elle serait horrifiée par ses gestes. A l’instant, rien de plus n’importait que planter ses dents dans la chair brûlante de cet individu. Elle ne comprenait pas ce désir, et pourtant elle ne pouvait rien faire d’autre que s’y plier. En quelques secondes, elle était sur la personne, chevauchant ses hanches et agrippant ses cheveux. Menée par une bête sans nom, elle la força à tourner la tête. Et sans comprendre les encouragements qui parvenaient à ses oreilles, elle mordit vicieusement le cou de sa victime.

Le sang qui lui explosa dans la bouche, elle n’avait rien goûté de meilleur. C’était encore plus délicat que le miel sur une brioche, bien plus agréable qu’un gigot de cerf. C’était délicieux, parfaitement parfumé, et elle en voulait encore. Elle buvait, sans s’en apercevoir, des litres et des litres, incapable de s’arrêter. Si le feu ne brûlait pas si intensément en elle, il était loin d’être éteint. Il ne lui fallut qu’une minute pour vider la forme de son sang. Ses cheveux blonds en étaient maculés, mais enfin, elle parvenait à retrouver un peu de son esprit. Clignant répétitivement des yeux, elle distingua enfin l’homme, près de la porte. Il était faiblement éclairé par une bougie, et elle se rendit compte qu’elle ne s’en était pas aperçue avant. C’était lui, ce vampire qui l’avait mordue, et qui ne l’avait pas tuée. Soudainement, la réalité de ce qui lui arrivait la frappa de plein fouet, et elle resta prostrée de longues minutes. Elle pouvait voir le corps, à présent, le jeune homme qu’elle avait assassiné sans même s’en rendre compte. Elle pouvait goûter le sang dans sa bouche, elle pouvait le sentir sur son menton, et elle savait.

Violemment, elle se tourna vers son créateur, celui-là même qui l’avait tuée, pour la rendre comme lui : un monstre assoiffé de sang. Elle eut envie de vomir, soudainement, et elle eut un haut-le-cœur, sans pouvoir recracher ce qu’elle avait bu. Ca la tuait, mais elle pouvait déjà le sentir au plus profond d’elle : elle avait encore faim. L’idée la dégoûtait. Le vampire s’approchait, maintenant, elle l’entendait, et elle releva la tête vers lui. Il souriait, et c’était sinistre. « Qu’est-ce que tu me veux ? » Lui demanda-t-elle, reculant comme elle pouvait, le plus loin de lui possible. A grandes enjambées, il était sur elle, et il la saisit par les cheveux, la faisant grimacer de douleur. Elle essaya de combattre sa prise, mais c’était un effort en vain. Trop faible, elle ne résista pas lorsqu’il porta un coup à son visage, et qu’elle s’effondra de nouveau.

***

« Agenouille-toi. » Elle ne comprenait pas les mots, mais la main sur son épaule eut vite fait de l’envoyer à genoux. Devant elle, d’autres de sa nouvelle race. Ils l’avaient emmenée il y a quelques semaines de cela, la forçant à quitter sa cachette scandinave pour l’emporter au centre de l’Europe. Le monstre qui l’avait créée, elle ne l’avait pas revu depuis qu’elle s’était réveillée cette seconde fois. Elle avait honte de l’admettre, mais se retrouver seule l’avait énormément paniquée. Elle l’avait appris à ses dépens, elle ne pouvait plus pénétrer la lumière, pas plus qu’elle pouvait se nourrir d’autre chose que le flux vital de ses anciens frères et sœurs. Plus d’une fois, quelque chose en elle avait pris le dessus, et l’avait forcée à vider le premier passant de son sang. Ce qu’elle savait de sa condition, elle l’avait appris grâce à un amas de tribulations.  Lorsqu’ils étaient venus la chercher, elle n’avait pas bien compris leurs intentions. Elle se cachait, presque maladivement dans une grotte, et elle comptait bien passer le reste de sa vie – sans savoir combien de temps durerait ce reste – coupée du monde. Ce n’était pas à leur goût.

« C’est elle ? » Vint une voix sur le côté, et elle tourna la tête pour voir un homme habillé de riches habits s’approcher d’elle. Il était clair qu’il était un noble de ce pays, peut-être même un roi. Remplie de défaillance, elle ne baissa pas le regard. « Elle ne parle pas la langue. » Informa l’homme qui l’avait mise à genoux, et elle était frustrée de ne pas comprendre. Il était clair qu’ils parlaient d’elle, et elle n’appréciait pas être ignorée de la sorte. Sa mère l’avait élevée comme une femme forte, et c’était qui elle était. Alors, elle se débattit contre cette main qui la gardait au sol, usant de sa force nouvellement acquise. Elle tremblait contre cette main, la colère lui déformant le visage. Pourtant, son petit acte de rébellion ne fut accueilli que par un rire moqueur. « Ce n’est qu’un enfant. » Dit alors l’homme, et elle grogna en réponse, n’ayant pas besoin de comprendre les mots pour savoir qu’ils étaient insultants. Il lui saisit la mâchoire soudainement, et elle cessa de lutter, retombant mollement sur ses appuis.  

« Tu ne sais rien de nous, pas vrai ? » Et enfin, elle comprenait les mots. Le Vampire n’était pas très agile, et sa langue était lourde, mais le suédois est assez compréhensible pour qu’Helena se sente vaguement soulagée. Elle n’avait pas confiance, non, mais peut-être que ces gens lui apprendraient ce que son créature avait failli à lui enseigner. A sa question alors, elle hocha simplement la tête. Les mains la relâchèrent, et elle resta au sol, à fixer l’homme aux cheveux noirs d’un œil inquiet. Allaient-ils la tuer, maintenant ? Elle ne savait pas si la possibilité lui plaisait, ou non. Elle aurait pu se suicider au soleil depuis des semaines déjà, mais elle se raccrochait inutilement à la vie. « Tu vas rester ici, alors. Jusqu’à ce que tu comprennes nos lois. Lorsque ce sera le cas, tu retourneras chez toi, et tu surveilleras les terres pour nous. C’est compris ? » Et elle fut incapable de faire quoi que ce soit d’autre qu’hocher la tête.

***

Quarante ans passèrent, quarante ans à apprendre la langue des Anciens, à apprendre leur culture, leurs lois. Des années à savoir comment chasser proprement, comment effacer les pistes, comment terroriser les humains et utiliser les sorciers à son avantage. Des années à se réapproprier sa magie, plus instinctive encore. Elle ne comptait plus les jours passés à apprendre, enfermée dans une bibliothèque. En quarante ans alors, elle fut considérée comme érudite, et renvoyée dans son pays. Elle serait les yeux et les oreilles des Anciens, vouée à les servir. Pendant ces années, elle apprit que son créateur avait enfreint la loi vampirique en la transformant sans autorisation, et que ce comportement l’avait condamné à mort. Elle n’avait pas de regrets, en apprenant cette dernière. Ce monstre n’était rien de plus que cela : la bête qui l’avait forcée à cette éternité d’errance, au service de nobles qu’elle ne pouvait souffrir. Si ces années passées à leur côté lui avaient bien appris une chose, c’était au combien les vampires étaient détestables. Helena avait toujours considéré la loyauté comme la plus grande vertu, mais ces monstres n’avaient d’autres allégeances qu’eux-mêmes. Pour Helena, la valeur d’une personne se mesurait à la valeur qu’elle accordait à sa parole, et il fut rapidement clair que ces Vampires avaient tendance à ne pas respecter leurs engagements.

Ainsi, lorsqu’elle les quitta, ce fut avec la promesse de ne jamais y retourner. Elle ferait en sorte de disparaître, au sein de sa Suède natale, et surtout de respecter l’une des premières règles apprises : ne pas chercher sa famille. Elle doutait que beaucoup de ses proches furent encore vivants, mais elle ne comptait pas le découvrir. Elle avait pu voir la réaction de certains à leur nouvel état de mort vivant, et elle ne souhaitait pas être traitée de la sorte par ceux qui avaient un jour été le plus important à ses yeux.  Alors, pendant de longues années, elle disparut dans les Fjords, explora son monde, évitant de tuer autant qu’elle pouvait. Elle pratiqua la magie, pendant des heures durant, simplement satisfaite de sa beauté. Plus elle pratiquait, et plus elle se sentait proche de la terre, brisant cette impression qu’elle avait, depuis qu’elle était devenue Vampire, de ne plus être de ce monde. La magie était ce contact avec la réalité dont elle avait besoin, et, seule, elle passa de nombreuses années à la perfectionner.  

Lorsqu’un autre Vampire pénétra sur son territoire, elle se terra pendant des semaines. Helena n’avait jamais apprécié les autres membres de sa race, et elle ne comptait pas en rencontrer de sitôt. Elle envoyait les hiboux nécessaires aux Anciens, pour qu’ils la laissent tranquille, mais ses contacts avec ce monde qu’elle refusait se limitaient à cela. Alors, la présence de l’un des siens était perturbante. Jour après jour, Helena se rendit compte de la terreur qui gagna les villages alentours. Sa présence, avant tolérée, était aujourd’hui proscrite, et elle se retrouva comme avant à évoluer dans l’obscurité pour espérer survivre. Ce vampire était un monstre, plus monstrueux que les autres. Il se fichait d’être reconnu, se fichait de laisser des traînées de cadavres derrière lui.

L’une des lois des vampires était de ne pas tuer un autre vampire, quelle que soit la raison. Mais alors qu’elle décapitait le monstre de son épée, cette loi stupide ne lui importait pas. L’animal avait massacré la région, avait fait fuir habitants et bétail, et elle ne pouvait le laisser faire plus longtemps, pas alors qu’il risquait d’exterminer le reste de la Suède. Plus tard, elle regretterait son geste. Mais à cet instant, alors que le corps tombait lourdement au sol, avant de se décomposer soudainement, elle ne ressentit que de la satisfaction.

***

Qu’ils viennent la chercher n’était pas une surprise. Elle avait essayé de brouiller les pistes, elle avait quitté la région et s’était déplacée de façon erratique à travers la Suède depuis. Cela ne les avait pas empêchés de la rattraper, et elle s’était retrouvée, comme la première fois plus qu’un siècle auparavant, à genoux devant les Anciens. Si la loi dictait la naissance d’un nouveau vampire en punition, et malgré le fait qu’il était clair que cela était la décision la plus appropriée pour punir Helena, les Anciens décidèrent de la mettre en terre. Similairement à l’exil, elle fut condamnée à passer les mille prochaines années en sommeil, pour avoir osé assassiner la progéniture de l’un des Anciens.

La dernière fois qu’elle vit un ciel étoilé fut l’année 1135. Et elle sombra.

***

Du sang gouttait dans sa bouche. Elle était surprise de s’en être rendu compte, puisqu’elle ne pouvait même pas se souvenir de sa dernière pensée consciente. Son esprit était embué, et son corps lui paraissait lourd, et sec. Pourtant, le sang gouttait dans sa bouche, et il était temps de se réveiller. Ce n’était pas du bon sang, pensa-t-elle distraitement. Il semblait pollué, lourd de choses qu’elle ne reconnaissait pas. C’était prévisible, évidemment. Si mille ans avaient effectivement passé, elle n’avait nul doute que l’humanité eut été modifiée. Still, ce sang avait quelque chose de parfaitement ignoble, si bien qu’elle finit par tousser légèrement. Elle aurait aimé autre chose, de plus frais peut-être, en tous les cas de chaud et de vivant. Elle ouvrit les yeux alors, et contempla sans comprendre le caveau dans lequel elle avait été enfermée. Au-dessus d’elle, se tenaient des individus misérablement humains, pathétiques ; et elle se rendit compte à cet instant que son éveil était une erreur.

Ils n’avaient aucune chance. La seconde où la première goutte de sang avait touché ses lèvres, elle avait été agressée par la Bête, qui rageait comme toujours au plus profond de ses entrailles. Pourtant, avec les années, cela était devenu plus simple. Elle n’avait bu que pour se nourrir, bien loin des effusions de sang du début de sa non-vie. A cet instant, il lui semblait être un nouveau-né à nouveau. D’une main, elle trancha la gorge de celui qui se tenait au-dessus d’elle. Sans réfléchir, elle goutta à son sang, tout aussi détestable que celui qui l’avait réveillée. Elle en grimaçait de mécontentement. La Bête, loin d’être satisfaite d’un seul homme, la poussa à s’attaquer aux autres. Bien vite, le caveau était vide de vie. Le sang éclaboussait les murs, et les corps sans vie reposaient à ses pieds, alors qu’elle contemplait tristement le carnage. Elle n’était pas assez réveillée pour s’offusquer de son comportement, mais le dégoût habituel roulait ses entrailles, et comme tant d’années auparavant, elle chercha à vomir.

Il lui fallut quelques jours de plus pour être en pleine possession de ses moyens, et seulement à ce moment-là décida-t-elle de s’aventurer dehors. Elle avait peur du monde qu’elle allait rencontrer, mais elle n’aurait pas dû s’en inquiéter. Une fois n’est pas coutume, les plus vieux d’entre tous savaient qu’elle était là, et étaient venus la chercher. Elle n’opposa pas de résistance.

***

Des Anciens de son époque, seulement un dernier était vivant. Les autres étaient jeunes, plus jeunes qu’elle, et cela l’amusa. Qu’ils l’approuvent ou non, elle était l’une d’entre eux, et son âge lui permettait de prétendre à une place au sein de leur Conseil. Elle n’en fit rien. Son mépris pour sa propre race n’avait pas changé avec les années, et bien qu’elle soit plus vieille à présent, tant mentalement que physiquement, rien ne l’aurait forcée à rester auprès des siens. Seulement, elle était étrangère au monde d’aujourd’hui, et cette différence l’inquiétait. Le talent des Vampires avait été la capacité de s’intégrer à chaque nouvelle ère, leur maîtrise de l’adaptation. Elle n’était rien de tout cela. Réveillée dans un monde qui n’était pas le sien, elle peinait à comprendre son fonctionnement, et ses nouvelles règles.

On lui apprit que les humains ne connaissaient ni leur existence, ni celle des sorciers. On lui apprit le nom de Grindelwald, et celui de Voldemort. On lui apprit qu’ils étaient devenus des mythes, des êtres de légendes, et que c’était très bien comme ça. Alors, pour la première fois depuis le début de son existence, elle choisit de rester auprès des siens.

***

Dire qu’elle était misérable était un euphémisme des plus honteux. Elle ne partageait pas les valeurs des Vampires, pas plus qu’elle s’entendait avec eux. Ils étaient devenus des créatures affreusement politiques, persuadés de leur propre importance, et préférant combattre à l’aide de mot plutôt que d’épées. Elle, elle aurait préféré rester à une époque où les conflits se réglaient dans l’alcool d’abord, puis dans le sang. Elle aurait préféré mourir avec ses frères cette nuit-là, plutôt que d’être coincée dans une réalité qui n’était pas la sienne, et à laquelle elle ne savait s’adapter. Il lui restait la magie, pourtant, cette alliée fidèle qu’elle réapprivoisait jour après jour. Les autres se moquaient d’elle, riaient de son animalité, de son rapport à la terre. Ils étaient plus fins, disaient-ils, plus élégants. Elle était trop instinctive, trop directe, elle manquait de subtilité. Elle n’avait que faire de leurs commentaires. Cette magie était la sienne, et il était clair qu’elle était animée par son âge, qu’elle naissait d’une autre époque. Les sorts avaient peut-être changés mais les effets restaient les mêmes. Alors, elle passait ses nuits en forêt, plutôt que dans le château. Loin d’eux et de leurs disciples plus suffisants les uns que les autres, préférant la compagnie des bêtes à la leur.

Jusqu’au jour où un homme, Albus Dumbledore, plus sage que les Anciens, pénétra la cour du château. Les simples mortels ne venaient pas ici, ou alors ils n’étaient rien d’autre que du bétail. Pourtant, les Vampires semblaient se méfier de lui, et le formidable sorcier ne fut pas attaqué. Elle écouta ses mots avec attention, intriguée par ce mal magique qui semblait ravager l’Angleterre, affolée par cette guerre sans sens qui semait le chaos, comme celle de Grindelwald avait dévasté l’Europe quelques années auparavant. Elle apprit que c’était Albus lui-même, qui mit fin aux agissements de Grindelwald, et lorsqu’il lui proposa de rejoindre l’Angleterre et son ordre, elle accepta. Albus était le sorcier qu’elle avait rencontré qui l’avait acceptée comme elle était, et elle était anxieuse de voir si l’Angleterre était tout ce qu’il lui avait promis. Alors, sous le couvert de la nuit, elle rejoignit l’Ecosse, et demanda refuge auprès de Minerva McGonagall.


I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 78
Gallions : 365
Crédit(s) : Avatar : Faust ; Gif : Tumblr
Double(s)-Compte(s) : Crazy Bella
Disponibilité RP : //
Célébrité : Katheryn Winnick
Enrôlé(e) depuis le : 30/06/2017
Camp : Order of the Phoenix
Age du Personnage : (1043 yo) - looks like a 40 yo woman.
Particularité : Creature of the night, she is a Vampire. Born in another millenium, she hates what she is.
Baguette : Pine tree, core of white river monster spine. It's over thirteen inches long, and is pretty flexible. It looks like it was just cut out of a tree.
Patronus : An orca. Its size often intimidates, but she knows that size does not matter when patronus are concerned.
Epouvantard : The Sun, once a beautiful star that she can't help but fear.

ID Card
RP bilingue : Dialogues and full text in English
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Ven 30 Juin - 18:23

Listings
#feignasses
On y est, c'est la fin ! Ce petit post nous aidera à vous placer dans les différents listings, ainsi, vous n'aurez pas à vous casser la tête et à chercher où vous recenser !

Code:
<x>Célébrité</x> ❧ Prénom Nom du personnage

Code:
<x>Sang</x> ❧ Nom, Prénom (<a href="lien du profil">+</a>)

Code:
<x>Patronus (corporel, non corporel, inexistant)</x> ❧ Prénom Nom

Code:
<x>Nom, Prénom</x> ❧ Épouvantard

Code:
<x>Profession ❧ </x> Prénom Nom (<a href="lien du profil">+</a>)

Code:
<x>date de naissance</x> ❧ Prénom Nom du personnage

Code:
<x>‹</x> <x>Compte principal</x> ❧ Compte(s) secondaire(s)


I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Ven 30 Juin - 21:24

ANH, t'es belle comme ça aussi. allez dis oui Et ce personnage promet tellement. trop c'est trop
J'ai hâte de lire cette nouvelle fiche. I love you Je ne te souhaite pas la bienvenue, tu es chez toi. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Parchemins : 380
Gallions : 581
Crédit(s) : Myself.
Disponibilité RP : 2/10
Célébrité : Reeve Carney
Enrôlé(e) depuis le : 06/06/2017
Camp : Mutes (était autrefois destiné à l'Order of the Phoenix)
Age du Personnage : 28 ans
Particularité : Aucune.
Baguette : Bois de Cyprès - cœur en crin de licorne - 26,5 cm de longueur - épaisseur moyenne.
Patronus : Ne peut plus en maîtriser à cause de l'instabilité de sa magie.
Epouvantard : Un grand gouffre noir vertigineux et infini qui aspire toute âme.

ID Card
RP bilingue : Non
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Ven 30 Juin - 22:27

Rebienvenue. Voilà, j'ai tout dit. Court et concis. [Quel accueil, on en voudrait tous les jours.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Ven 30 Juin - 22:54

OMG, le pseudo + l'avatar de fifou, on en mangerait allez dis oui
Hâte d'en lire plus hihihihihi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Parchemins : 78
Gallions : 365
Crédit(s) : Avatar : Faust ; Gif : Tumblr
Double(s)-Compte(s) : Crazy Bella
Disponibilité RP : //
Célébrité : Katheryn Winnick
Enrôlé(e) depuis le : 30/06/2017
Camp : Order of the Phoenix
Age du Personnage : (1043 yo) - looks like a 40 yo woman.
Particularité : Creature of the night, she is a Vampire. Born in another millenium, she hates what she is.
Baguette : Pine tree, core of white river monster spine. It's over thirteen inches long, and is pretty flexible. It looks like it was just cut out of a tree.
Patronus : An orca. Its size often intimidates, but she knows that size does not matter when patronus are concerned.
Epouvantard : The Sun, once a beautiful star that she can't help but fear.

ID Card
RP bilingue : Dialogues and full text in English
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Sam 1 Juil - 0:38

Merci les p'tits loups hihihihihi

Et t'inquiètes Eden, ça va venir très très vite le mec siffle quoi


I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Sam 1 Juil - 0:44

J'espère bien, je ne suis pas le genre de meuf patiente, alors j'exige de la lecture la moustache du port
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Parchemins : 78
Gallions : 365
Crédit(s) : Avatar : Faust ; Gif : Tumblr
Double(s)-Compte(s) : Crazy Bella
Disponibilité RP : //
Célébrité : Katheryn Winnick
Enrôlé(e) depuis le : 30/06/2017
Camp : Order of the Phoenix
Age du Personnage : (1043 yo) - looks like a 40 yo woman.
Particularité : Creature of the night, she is a Vampire. Born in another millenium, she hates what she is.
Baguette : Pine tree, core of white river monster spine. It's over thirteen inches long, and is pretty flexible. It looks like it was just cut out of a tree.
Patronus : An orca. Its size often intimidates, but she knows that size does not matter when patronus are concerned.
Epouvantard : The Sun, once a beautiful star that she can't help but fear.

ID Card
RP bilingue : Dialogues and full text in English
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Sam 1 Juil - 0:46

Il faut attendre que Levi ramène son cul ;; Ou Ravenna attends je réfléchis
Et après t'auras de quoi lire faaace
Mais j'ai rajouté un avant-goût hihihihihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Sam 1 Juil - 0:54

Oulala, un vampire, c'est un avant goût que j'aime beaucoup yierk Mais je veux en savoir plus du coup maintenant, t'es dans l'abus la moustache du port (Elle est vachement âgée la demoiselle tout de même trop c'est trop)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Sam 1 Juil - 15:55

j'suis tombée amoureuse rien qu'en voletant ici et là, t'es magnifique, réserve moi un lien I love you
bienvenue autrement ezjizeijjzeijklze
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Parchemins : 78
Gallions : 365
Crédit(s) : Avatar : Faust ; Gif : Tumblr
Double(s)-Compte(s) : Crazy Bella
Disponibilité RP : //
Célébrité : Katheryn Winnick
Enrôlé(e) depuis le : 30/06/2017
Camp : Order of the Phoenix
Age du Personnage : (1043 yo) - looks like a 40 yo woman.
Particularité : Creature of the night, she is a Vampire. Born in another millenium, she hates what she is.
Baguette : Pine tree, core of white river monster spine. It's over thirteen inches long, and is pretty flexible. It looks like it was just cut out of a tree.
Patronus : An orca. Its size often intimidates, but she knows that size does not matter when patronus are concerned.
Epouvantard : The Sun, once a beautiful star that she can't help but fear.

ID Card
RP bilingue : Dialogues and full text in English
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Sam 1 Juil - 20:59

Eden, t'en fais pas, elle a dormi pendant un moment hihihihihi


Merci Remus mooh trop chou Et évidemment, qu'on aura un lien le mec siffle quoi Après tout on subit tous les deux notre condition levi lpb


I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Dim 2 Juil - 17:21

Re-bienvenuuue petit et rosepetit et rose

Ce personnage promet déjà tellement, j'ai trop hâte de lire la suite de ta fiche ! Et surtout de découvrir si un autre de tes personnage va vouloir bouffer mon perso yierk
Et puis un lien sera, genre, obligatoire, entre une herboriste et une apothicaire haaan

Aller, courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Parchemins : 259
Gallions : 505
Crédit(s) : kim lee / signature ortach
Disponibilité RP : Bellatrix Black ø 1 libre
Célébrité : Sarah Paulson
Enrôlé(e) depuis le : 02/06/2017
Camp : DEATH EATERS
Age du Personnage : 36 yo
Particularité : Occlumen, Legilimen, majeur legilimen
Baguette : 25 centimètres, bois de cerisier et épine de Monstre et du fleuve blanc.
Patronus : cobra royal
Epouvantard : la mort de ses enfants, Alecto et Amycus, 5 ans.
Localisation : London

ID Card
RP bilingue : Anglais : Juste les dialogues
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Dim 2 Juil - 19:13

Oh nan pas re-toi han
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 78
Gallions : 365
Crédit(s) : Avatar : Faust ; Gif : Tumblr
Double(s)-Compte(s) : Crazy Bella
Disponibilité RP : //
Célébrité : Katheryn Winnick
Enrôlé(e) depuis le : 30/06/2017
Camp : Order of the Phoenix
Age du Personnage : (1043 yo) - looks like a 40 yo woman.
Particularité : Creature of the night, she is a Vampire. Born in another millenium, she hates what she is.
Baguette : Pine tree, core of white river monster spine. It's over thirteen inches long, and is pretty flexible. It looks like it was just cut out of a tree.
Patronus : An orca. Its size often intimidates, but she knows that size does not matter when patronus are concerned.
Epouvantard : The Sun, once a beautiful star that she can't help but fear.

ID Card
RP bilingue : Dialogues and full text in English
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Dim 2 Juil - 19:51

Isobel, je te l'ai dit, si je te mange ce sera un accident faut pas déconner
Et bien évidemment qu'il nous faudra un lien. Si t'as pas peur d'avoir un machin trop curieux qui risque de casser des trucs hihihihihi

Decima, fuck off fuck off you fucking levi lpb faut pas déconner


I shake and I shiver just to feel you breathe + I wanna watch you undress, I wanna watch you glow, Let your hair down, All around, cover us both. You come in a wave, We crash and we roll, You surround me, pull me, drown me, swallow me whole. You turn, turn, turn, turning me on
 like a slow fire burn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 1109
Gallions : 1958
Crédit(s) : Avatars : Aeryn & Fenrir & milles rêves & savage. • Signature : BEYLIN (Bazzart) • Avatar fiche : Freesia (Bazzart)
Double(s)-Compte(s) : Cailean Paulson (Ouroboros)
Disponibilité RP : ∞ Bellatrix Black • Andromeda Tonks • Nathanaël de Valmont • Rita Skeeter • Jared Nightingal • Sirius Black • Sigismond Rosier — 0/7
Célébrité : Emily Blunt
Enrôlé(e) depuis le : 05/02/2016
Camp : Order of the Phoenix — Depuis presque 3 ans, depuis qu'elle a fui les méthodes du Ministry et qu'elle a décidé de prendre part à cette guerre qui la touche malgré tout.
Age du Personnage : 31 yo
Particularité : Psychométrie — Elle a une maitrise avancée de ce don qu'elle considère pourtant plus comme une malédiction.
Baguette : Tout droit sortie d'une manufacture française, la baguette de Mélusine, taillée dans du bois de Cèdre, mesure 29,8 cm et renferme en son coeur un Cristallin de Basilic. Fine et semi-flexible, elle a tout d'une extension parfaite.
Patronus : Une Hermine Blanche — Lointain souvenir d'une rencontre fugace lors d'une nuit d'Hiver dans les Vosges. Plus tard, elle apprit qu'il s'agissait de l'animagus de son frère aîné.
Epouvantard : Feu son mari, revenant d'outre-tombe en Death Eater pour prendre ce fils « impur » qui n’est pas sien.
Champ Libre : my Storymy Links

ID Card
RP bilingue : Les dialogues, au moins, pour le RP complet, à voir.
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   Dim 2 Juil - 22:38

Well Done
You're one of us now
Voilà, mademoiselle l'impatiente. Evidemment, ça respect l'Univers et tout est bien. mdr y'a un autre il
Bienvenue à toi ! c'est la joie

Maintenant que tu fais partie intégrante de notre petit monde, nous t'invitons à ouvrir quelques sujets afin de commencer (ou de continuer) à t’intégrer à notre communauté.  Quelques petites pistes : tu peux ouvrir ta fiche de Liens & RPs, ta Volière et ta Pensine, si tu le souhaites et même t'essayer à notre Roulette Russe du RP si t'es pas trop froussard(e).  
Oh ! Et surtout, PENSE BIEN A REMPLIR TON PROFIL et ton ID CARD !  Sinon, on t'coupe les poils de nez.  

Allez, on te fiche la paix !  *voix d'hôtesse de l'air* La Compagnie 'Morning Sun' espère que vous avez passé une bonne validation parmi nous et est impatiente de vous accueillir de nouveau sur ses Lignes.  /PAN/

Votre Staff bien dévoué.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Helena Svensker — Silence was the only sound then, and my heart pounding.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Helena Ramus [Serdy]
» Helena G'il Sayan [Validée]
» Cours Helena ! Cours !
» " Dortoir n°1 : Mary, Kenza, Helena... "
» L'été promet d'être chaud! #Helena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morning Sun :: Ministerial Registers :: Personnal Records :: Witches & Wizards-
Sauter vers:  
Top Sites

Nos Partenaires