Forum RPG Harry Potter situé au temps des Marauders, avec un twist
 

Partagez | 
 

 venomous tentacula ø YELENA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Parchemins : 259
Gallions : 472
Crédit(s) : kim lee / signature ortach
Disponibilité RP : Bellatrix Black ø 1 libre
Célébrité : Sarah Paulson
Enrôlé(e) depuis le : 02/06/2017
Camp : DEATH EATERS
Age du Personnage : 36 yo
Particularité : Occlumen, Legilimen, majeur legilimen
Baguette : 25 centimètres, bois de cerisier et épine de Monstre et du fleuve blanc.
Patronus : cobra royal
Epouvantard : la mort de ses enfants, Alecto et Amycus, 5 ans.
Localisation : London

ID Card
RP bilingue : Anglais : Juste les dialogues
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: venomous tentacula ø YELENA   Sam 19 Aoû - 14:04



venomous tentacula

Stupid you with your stupid mouth and your stupid brain




« QU’EST-CE QUE TU LUI AS DONNÉ ?
— Je… Je sais pas, ce matin…
— RÉFLÉCHIS ! Hector. Réfléchis. Vite. »

Decima, le visage tordu par la colère et l’inquiétude ne lève pas un seul regard à son mari, celui-ci fixé sur son Alecto, souffrante, son petit corps d’enfant de quatre ans plié en deux au-dessus d’un seau.

« Maman… J’me sens pas bien…
— Je sais chérie, je sais… »

La mère de famille glisse sa main dans les cheveux de se fille et adresse un regard à son mari qui reste là en se triturant les mains aussi fort surement qu’il se triture le cerveau. Elle a envie de l’étrangler, de le tuer à la moldue, le plus lentement possible, elle aurait bien besoin de le voir brûler sous les flammes de sa forme spéciale d’incendio. La blonde a envie de l’entendre hurler de terreur alors que cet abruti a empoisonné cette enfant — qui n’est d’ailleurs pas sienne, sans qu’il n’en ait la moindre idée.

« On y va. RÉFLÉCHIS. Leda ! Decima tend la main vers le manteau de sa fille qu’elle récupère grâce à un sort informulé, entoure l’enfant tandis que son elfe de maison débarque aussi vite que possible. Emmène Amycus à Bellatrix, immédiatement.
— Oui madame. » Et en deux claquements de doigts, le deuxième jumeau est parti en compagnie du serviteur de Decima.

La mère de famille glisse un bras sous les genoux de sa fille et soulève le corps tordu par la douleur des crampes, conséquences de l’attaque d’une plante qu’Hector Carrow, stupide animal sans cervelle, a laissé traîner dans son sillage. Lui qui n’a aucune prédisposition à l’art de la potion s’est mis en tête ces dernières semaines qu’il pourrait rattraper le vide qui fait office au milieu de sa cervelle en apprenant à concocter diverses potions. Decima, n’ayant aucune envie de se mêler des lubies de son mari, toutes passagères et abandonnées les unes après les autres, se contentaient de récupérer les traces laissées ici et là derrière lui. Comme un enfant, il se laissait toujours emporter par ses passions éphémères, comme s’il tentait chaque fois de trouver le domaine dans lequel il saurait exceller et ainsi époustoufler sa femme. Son amour pour elle semblait lui dicter bien des conduites, certaines utiles au regard des informations qu’il lui récupérait via sa place au ministère, par exemple.
Decima avait donné l’ordre à l’elfe de maison de bien veiller à ce qu’Hector ne laisse rien de son dernier caprice trainer derrière lui. Elle avait sermonné le-dit homme pour qu’il fasse attention qui n’avait visiblement rien écouté.

Les Carrow sortent donc du manoir, Decima le pas pressé, le visage contrarié, son enfant à moitié endormie et fiévreuse dans les bras. Le mari suit de très près derrière toujours plongé dans ses pensées. Quelque chose dit à Decima que son mari connaît la réponse à sa question mais n’ose pas la formuler.

Dès lors qu’elle met un pied dans Ste Mangouste, Alecto est prise en charge et bientôt les trois Carrow sont redirigés vers le service approprié — les empoisonnements. La mère de famille reste au plus près de son enfant dont elle caresse tendrement les cheveux alors qu’on lui indique qu’un membre du personnel de ce service va arriver.

« Est-ce que tu vas finir par me dire quelle plante t’as laissé traîné, Hector ? Tu vas attendre encore combien de temps qu’Alecto … » L’épouse Carrow est interrompue par un gémissement plaintif de son enfant, alors elle abandonne l’attention qu’elle donnait à Hector en ne lui laissant qu’un regard froid et se recentre sur Alecto, dépose un baiser sur son front, remonte le drap pour couvrir son corps tremblant.


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 79
Gallions : 277
Crédit(s) : @me
Disponibilité RP : 3/4 ϟ Nathanaël ϟ Helena ϟ Decima ϟ Damaris
Célébrité : Gal Gadot
Enrôlé(e) depuis le : 05/08/2017
Camp : Mute
Age du Personnage : 31 yo
Particularité : Troisième-oeil + maîtrise intermédiaire : Ses visions sont claires mais elle peine tout de même à les interpréter
Baguette : Bois de séquoia, crin de licorne, 25.4 cm. Légèrement flexible
Patronus : Un Rottweiler noir. C’est toutefois ce à quoi il ressemblait avant que sa magie ne foute le camp, elle ignore encore si elle peut produire ne serait-ce qu’un spectre informe.
Epouvantard : Le corps froid de sa fille étendue sur le sol, ses yeux révulsés braqué sur elle. Depuis peu s'ajoute à cette image morbide un angoissant et lointain tic-tac qui n’en finit plus de peser sur elle comme une armure bien trop lourde
MessageSujet: Re: venomous tentacula ø YELENA   Sam 19 Aoû - 21:56

Venomous tentacula
Yelena ft. Decima



Elementary School- London

« Passe une bonne journée mon trésor et n'oublie pas… » Elle pose son index devant ses lèvres et lui adresse un sourire. « Je sais maman, c'est notre secret et je dois pas le dire, même pas à Sarah! » La petite récite ça comme une litanie regardant sa mère avec un air faussement contrarié, puis elle plante ses deux mains sur ses hanches. Tu me le dis tous les jours ! » Les lèvres de la Russe se part d'un sourire en coin, alors qu'elle passe une main dans les cheveux blonds de sa fille. « C'est parce que c'est important Danitza. » La jeune femme vient coller un baiser sur le front de l'enfant et réajuste le sac à dos jaune qu'elle porte. « A ce soir. Je t'aime. » La petite fille lui a déjà tournée le dos trop pressée de rejoindre ses petites camarades devant l'établissement Moldu, elle lui adresse tout de même un signe de la main. « Moi aussi maman !! » La brune secoue la tête, cette gamine était déjà bien trop indépendante et elle n'avait que sept ans, pour sûr qu'elle allait lui créer bien des soucis d'ici quelques années et Yelena n'avait rien que pour ça, pas vraiment hâte de voir grandir sa petite fille.

St Mungo's Hospital – London

Elle avait rejoint une ruelle peu fréquentée et avait transplaner près de l'hôpital, le trajet l'étourdissait toujours un peu l'espace de quelques secondes, elle resta donc immobile le temps de retrouver son équilibre et se dirigea vers ce qui ressemblait à un vieil établissement abritant un magasin de vêtement à la vitrine un peu défraîchie, il était certain que ça ne devait pas vraiment attirer beaucoup de curieux et c'était la le but bien sûr, mais elle se fit tout de même la réflexion avant de pénétrer dans l'hôpital. La Russe salua quelques collègues sur son passage et rejoint les vestiaires où elle délaissa ses vêtements contre la robe verte de rigueur.

[…]

« Yelena, on a un autre patient est-ce que tu peux le prendre ? »
Elle se retourna vers sa collègue, puis de nouveau vers la femme qui était étendue dans les draps blancs et à qui elle venait d'expliquer ce qui était à escompter pour la suite des soins qu'elle venait de recevoir et lui adressa un sourire. « Bien sûr ! » Elle rebroussa chemin et suivie les pas de la nurse. « Alecto Carrow. C'est une enfant de quatre ans, elle a d'après ce que j'ai compris ingurgiter une plante et ne fait que vomir, possiblement fiévreuse et se plaint de violente douleur à l'estomac. » Elle fronce les sourcils. « Quelle plante ? » La jeune infirmière lève les épaules. « Aucune idée, les parents ne sont pas très coopératifs. » La guérisseuse lève les yeux au ciel, combien de fois les parents ne leur facilitaient pas la tâche? Bien trop souvent si vous voulez savoir. Lorsqu'elle arrive dans la salle d'attente, une femme blonde et à l'allure un peu sèche tient dans ses bras une petite fille qui gémit douloureusement, son mari (en tous les cas elle présume) affiche un air penaud et coupable. Elle ne peut s'empêcher de penser que c'est un couple plutôt mal assorti à les voir comme ça, mais là n'était pas son inquiétude première. « Monsieur et Madame Carrow, vous voulez bien me suivre ? » Elle tend sa main vers un couloir qu'elle emprunte pour les mener dans une chambre vide et silencieuse, elle prend sans vraiment attendre de permission la petite fille des bras de sa mère et la dépose délicatement sur le lit, lui ôtant ensuite son manteau et ses chaussures. Yelena passe une main sur son front qui se révèle bien plus chaud que la moyenne et elle constate que l'enfant est également sujette à des suées, ce qui est plutôt bon signe, son corps combat l'infection, il ne lui reste plus qu'à lui donner un coup de pouce. Elle se tourne vers les parents et est un peu saisie par l'inquiétude qu'elle voit transparaître de temps à autre sur le visage de cette femme qui visiblement essaye de donner le change. « Est-ce que vous pouvez me dire avec plus de précision ce qui s'est passé ? J'ai cru comprendre qu'elle avait été en contact avec une plante ? Avez–vous la moindre idée de ce qu'elle a pu avaler précisément ? Et en quelle quantité ? J'aurai également besoin de savoir quand l'incident s'est produit et si elle a des allergies particulières dont je dois être informé ? » Les yeux de l'homme se baisse et rencontre le soir, pas besoin d'être Merlin pour deviner qu'il était probablement en charge de sa fille au moment de l'incident ou le propriétaire de l'herbe responsable de l'empoisonnement de l'enfant. Elle se retourne et commence à ausculter la petite fille qui gémit et se tord dans tous les sens. « Je sais trésor, ça fait mal, mais ne t'inquiète pas on va vite te réparer d'accord ? » Sa voix est bienveillante et se veut rassurante et elle adresse un sourire à Alecto pour essayer de la détendre un maximum, ce qui n'est pas facile vu l'ambiance pesante qu'insinue ses parents dans la pièce.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 259
Gallions : 472
Crédit(s) : kim lee / signature ortach
Disponibilité RP : Bellatrix Black ø 1 libre
Célébrité : Sarah Paulson
Enrôlé(e) depuis le : 02/06/2017
Camp : DEATH EATERS
Age du Personnage : 36 yo
Particularité : Occlumen, Legilimen, majeur legilimen
Baguette : 25 centimètres, bois de cerisier et épine de Monstre et du fleuve blanc.
Patronus : cobra royal
Epouvantard : la mort de ses enfants, Alecto et Amycus, 5 ans.
Localisation : London

ID Card
RP bilingue : Anglais : Juste les dialogues
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: venomous tentacula ø YELENA   Ven 25 Aoû - 10:44



venomous tentacula

Stupid you with your stupid mouth and your stupid brain




« Monsieur et Madame Carrow, vous voulez bien me suivre ? »

Évidemment qu’ils veulent bien la suivre, Decima la première qui ne répond rien, acquiesce seulement et suit la jeune femme qui vient d’arriver. Jeune, ceci dit, elle n’en sait rien, la trentaine à peine passée peut-être. Mais peu importe, son esprit est focalisé sur sa fille tremblante. Si seulement elle n’était pas dans un espace public et si sa fille n’était pas malade elle écraserait surement Hector de sa main de fer, se ferait un plaisir de sentir ses os se briser sous ses ongles trop longs pour cette tâche. Mais la blonde se contente de respirer, de se dire que de toutes les façons, ils ont intérêt maintenant, ici à St Mangouste, de soigner son enfant, la pauvre créature qu’elle tient dans ses bras, victime des imbécilités de celui qu’elle considère comme son père. Si seulement il savait, oh, s’il savait que l’enfant n’a rien de lui. Par chance les jumeaux ressemblent bien assez à leur mère, quoi qu’Amycus ait déjà les cheveux noirs comme la nuit de Bellatrix. Mais ça, seule Decima le savait. Elle réserve l’annonce funeste pour le jour où elle aura décidé de tuer l’abruti qui ne se tient pas tranquille dans son dos. Le détruire puis mettre fin à ses jours, par le feu si possible, sortilège impardonnable si elle n’a pas le temps de s’en formaliser.

L’enfant est donc récupérée puis déposée par la guérisseuse sur un lit et Decima s’écarte de quelques centimètres. Pas trop loin, aux côtés de sa fille qu’elle ne voudrait jamais quitter, elle la couve d’un regard à la fois inquiet et réellement tendre. La dernière des choses qu’elle veut est de se mettre en travers de Miss Vodyanov et la guérison d’Alecto, alors la blonde reste silencieuse, observant chaque faits et gestes avec attention, glissant de temps à autre sa main dans les cheveux d’Alecto.

« Est-ce que vous pouvez me dire avec plus de précision ce qui s'est passé ? J'ai cru comprendre qu'elle avait été en contact avec une plante ? Avez–vous la moindre idée de ce qu'elle a pu avaler précisément ? Et en quelle quantité ? J'aurai également besoin de savoir quand l'incident s'est produit et si elle a des allergies particulières dont je dois être informé ?
— L’incident a du se produire ce matin car tout allait bien jusqu’à il y a une heure et demie, à peu près, elle n’a rien pu manger plus tôt dans la journée. La guérisseuse se met à ausculter l’enfant tandis que Decima continue de lui exposer les faits qu’elle connaît jusqu’alors. Elle était patraque mais je ne pensais pas qu’il s’agissait d’une quelconque réaction ou empoisonnement, juste de la fatigue. Et elle n’a aucune allergie, en tout cas rien de connu jusque-là. »

Decima croise les bras, son inquiétude tend à tempérer la colère qu’elle dirige indubitablement vers Hector et continue d’observer la brune qui s’adresse à Alecto. L’épouse Carrow laisse quelques secondes à son mari pour reprendre la parole mais rien ne vient. Elle pousse un soupir, se tourne de trois-quarts vers Hector et pose ses mains en douceur sur les avant-bras de l’homme. Elle s’efforce de faire retomber ses traits colériques qui accaparent automatiquement son visage à la vue d’Hector pour afficher un air plus doux, plus rassurant.

« Hector, veux-tu répondre à la dame quant à l’incident de ce matin s’il te plait ? » On verrait presque un sourire aimable glisser sur le côté de ses lèvres, l’incitant à se confier. « Miss Vodyanov en a besoin pour aider Alecto. Allons. » Ses yeux restent posés dans ceux, marrons, insipides, sans saveur, de l’époux et celui-ci semble reprendre un peu de contenance, enfin. Il s’éclaircit la voix et, sans bouger, s’adresse maintenant à la guérisseuse.

« Comme l’a dit ma femme, c’était ce matin, j’ai posé la plante quelques secondes à peine et quand je me suis retournée Alecto avait mangé un petit sac de graines, une dizaine c’est-à-dire. » Decima s’efforce de rester calme, son sourire augmente faiblement, son corps se contracte, elle n’attend qu’une chose, qu’il crache enfin le nom de la plante mais il reste là quelques secondes, à nouveau, les lèvres pincées dans une sale expression coupable qu’elle a envie de lui arracher. Ce type est lâche, même ses enfants ont plus de cran. Une fois de plus Decima maudit ce mariage.

« Hector, s’il te plaît. La plante. Ses dents sont serrées mais la blonde arrive quand même à garder un air doux, ce qui commence à contraster.
— C’était des graines de tentacula vénéneuse.
— Tentacula vénéneuse ?! Les griffes de l’épouse Carrow se resserrent d’un coup sec et avec force autour du bras d’Hector qui laisse échapper un son surpris. « T’as laissé trainé une plante vénéneuse « quelques secondes à peine » ? Ses mains remontent le long de la veste de l’homme, elle en attrape les pans et l’oblige à lui faire face. Le ton est bas, presque murmuré et pourtant teinté d'une violence inouïe. Il est un peu plus grand qu’elle d’ordinaire mais à cet instant c’est lui qui se fait tout petit. Decima tremble de colère et tâche de réprimer l’assaut furieux dont elle est victime, elle doit réfréner ce caractère de feu qu’elle se traine depuis toujours. Son visage est tordu par la haine, celle-là même qu’elle guidera au travers des yeux de ses enfants. Ils grandiront dans la répulsion du visage d’Hector, elle s’en fait une promesse, s’ils ne peuvent être ceux de Bellatrix ils ne seront pas non plus ceux de cet imbécile de mari qui aurait pu les tuer plus d’une fois en ces courtes quatre années. Les dents serrées, Decima tâche de se contrôler. « On règlera ça. Plus tard. » Elle défait ses mains avec une lenteur calculée et lui indique de l’index la porte. L’homme observe son épouse quelques secondes, laisse glisser son regard des yeux noirs à l’ongle peint d’un rouge sombre puis se résigne enfin, esquissant un mot d’excuse à la guérisseuse, pas un seul regard à l’enfant qu’il croit pourtant sien.

La blonde se recentre immédiatement sur son enfant qui gémit toujours et s’adresse maintenant à la brune. « Est-ce que vous êtes en mesure de soigner son mal ? Est-ce que l’ingestion de ces graines aura des séquelles à l’avenir ? Son regard est clairement inquiet, plus une trace de colère sur ce visage qui peut paraître si sévère, désagréable à l’approche. Son humeur fait l’effet d’une montagne russe, passant de la haine la plus pure à l’inquiétude la plus douce, le ton maternel, la peur, réelle, de perdre son enfant qui se lit sur son visage. Est-ce qu’il aurait pu se produire pire avec cette plante ? Elle n’en a que mangé visiblement elle ne s’est pas fait mordre mais… »

© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 79
Gallions : 277
Crédit(s) : @me
Disponibilité RP : 3/4 ϟ Nathanaël ϟ Helena ϟ Decima ϟ Damaris
Célébrité : Gal Gadot
Enrôlé(e) depuis le : 05/08/2017
Camp : Mute
Age du Personnage : 31 yo
Particularité : Troisième-oeil + maîtrise intermédiaire : Ses visions sont claires mais elle peine tout de même à les interpréter
Baguette : Bois de séquoia, crin de licorne, 25.4 cm. Légèrement flexible
Patronus : Un Rottweiler noir. C’est toutefois ce à quoi il ressemblait avant que sa magie ne foute le camp, elle ignore encore si elle peut produire ne serait-ce qu’un spectre informe.
Epouvantard : Le corps froid de sa fille étendue sur le sol, ses yeux révulsés braqué sur elle. Depuis peu s'ajoute à cette image morbide un angoissant et lointain tic-tac qui n’en finit plus de peser sur elle comme une armure bien trop lourde
MessageSujet: Re: venomous tentacula ø YELENA   Ven 25 Aoû - 22:41

Venomous tentacula
Yelena ft. Decima



La petite fille se met à chouiner probablement accabler par la douleur qu'elle ressent, mais surtout par l'inquiétude et la tension que ses parents font malgré eux peser sur elle. Elle passe une main sur son front et dégage quelques mèches de ses cheveux bruns de son visage, avant de reporter son attention sur son estomac qu'elle palpe avec le plus de délicatesse possible, bien que visiblement cela provoque des sursauts sur le corps de l'enfant. La voix de la mère résonne alors en réponse à ses questions, ce matin hum, Yelena jette un œil à la pendule suspendu dans un coin de la pièce, il était à présent près de treize heures, ainsi il y avait de forte chance que le poison ait déjà fait son chemin dans le sang d'Alecto et ça ne présageait rien de bon s'il s'agissait là d'une plante extrêmement nocive…Elle garda une expression résolument neutre, il était inutile d'inquiéter les parents sans avoir toutes les informations et elle ne voulait pas effrayer sa patiente dont le regard suppliant était rivé vers elle. La guérisseuse acquiesce aux propos de la mère de famille, attrape une planche d'information et commence à remplir plusieurs des dizaines de lignes concernant sa petite patiente.

Alecto Carrow- Âge : cinq ans

- Empoisonnement par plante
- Violente douleur à l’estomac
- Sensibilité extrême au toucher
- Fièvre et suées
- Possibilité d’intoxication sanguine


« Dis-moi Trésor est-ce que tu te souviens de quand tu as mangé ce qui t'as rendu malade ? Est-ce que c'était après ton petit-déjeuner ? plus tard ? » La brunette laisse apparaître une moue du bout des lèvres avant de se remettre à pleurer, visiblement incapable de prononcer le moindre mot. La jeune femme n'insiste pas et se retourne alors vers les parents pour les fixer, faisant clairement comprendre au couple qu'elle en attend un peu plus d'eux, ce qui ne manque pas de faire réagir la blonde qui pousse un soupir et se tourne finalement vers son mari qui jusqu'ici était resté terriblement silencieux. Son ton ne lui semble guère naturelle et contraste avec sa gestuelle, tout du moins celle qu'elle a eu l'occasion d'observer du coin de l'œil jusqu'ici. Aucun doute n'était possible la concernant, ses origines transparaissaient dans sa façon de se tenir, dans sa gestuelle maniéré et à la limite de la perfection, elle était dans un état de panique, Yelena pouvait le sentir, peut-être parce qu'elle aussi était maman ou simplement parce qu'elle avait vu passer plus de proche affolé qu'elle ne saurait le dire en tous les cas malgré l'urgence de la situation, rien ne venait altéré l'allure de cette femme. Son mari lui, bien que laissant transparaître une certaine prestance, ne semblait pas faire preuve d'autant d'assurance qu'elle en l'instant, il était clairement et comme elle le pensait le responsable du mal que subissait leur fille.

« Comme l’a dit ma femme, c’était ce matin, j’ai posé la plante quelques secondes à peine et quand je me suis retournée Alecto avait mangé un petit sac de graines, une dizaine c’est-à-dire. »

La jeune femme lève un sourcil, un sac de graines ? Ok on était bien loin d'un banal contact buccal avec une plante, l'empoisonnement au graines était bien plus vicieux et cela termina d'inquiéter la Russe. Il allait falloir qu'il crache le morceau pour qu'elle puisse agir et cela rapidement si tout deux voulaient récupérer leur gamine entière. « Hector, s’il te plaît. La plante. Finalement et avant qu'elle n'ait le temps de le relancer sur l'objet initial de sa question, Decima vient à son secours et insiste auprès de son époux pour qu'il lui donne plus de précision ce qu'il finit par faire. « C'était des graines de tentacula vénéneuse. » Nous y voilà et ce n'est pas très joli, cette plante est extrêmement toxique et relativement rare sur le marché, ceci dit elle sait qu'il n'est pas impossible de s'en procurer en obtenant les autorisations nécessaires, elle ne commente pas la dessus, se contentant de constater que le fait qu'elle soit sous formes de germes, était probablement une bénédiction pour Alecto car le contact sous forme de morsure ne lui aurait laissé aucune chance ou presque.

Ça ne sent pas très bon pour monsieur Carrow visiblement, mais une fois de plus Yelena préfère ne pas s'en mêler et griffonne sur sa tablette avant de la reposer et de se tourner vers le ménage qui a fini par regagner le silence. C'est à présent à elle que s'adresse la mère de l'enfant et bien évidemment elle l'abreuve de question, consumer par une inquiétude encore plus importante maintenant que son époux avait enfin révéler le fin mot de l'histoire. « Est-ce que vous êtes en mesure de soigner son mal ? Est-ce que l’ingestion de ces graines aura des séquelles à l’avenir ? Est-ce qu’il aurait pu se produire pire avec cette plante ? Elle n’en a que mangé visiblement elle ne s’est pas fait mordre mais… »  Yelena adresse une expression bienveillante envers cette maman qui tâche de se contenir et de faire bonne figure malgré la douleur qui la ronge elle l’imagine et pose une main sur son bras juste l’espace d’un instant. « Calmez-vous madame Carrow, je vais préparer une potion qui devrait suffire à la rétablir, le fait qu'elle ait ingurgité cette plante dans sa forme originelle est une chance, il est possible de les extraire de son estomac, mais cela prend du temps il faut d'abord laisser la concoction agir et ensuite seulement nous pourrons procéder au retraits des graines, celle qui en tout cas n'auront pas encore été digérés par son organisme…je dois vous prévenir cependant que votre fille devra rester à Sainte Mangouste plusieurs jours, il est important qu'elle soit surveillée de près, la tentacula venomous est une plante particulièrement dangereuse sous sa forme accomplie ce qui explique les réglementations poussées sur sa commercialisation et son utilisation, mais bien que nocive, elle l'est tout de même beaucoup moins à ce stade d'existence, elle ira bien je vous le promets. » Elle lui adresse un mince sourire et jette un regard au papa qui affiche un air amer. « Savez-vous vers quelle heure elle a potentiellement ingurgité ces graines Monsieur Carrow ? j’aurai besoin d’estimer la phase de digestion du poison. »
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: venomous tentacula ø YELENA   

Revenir en haut Aller en bas
 
venomous tentacula ø YELENA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Théorique n°2] La Tentacula Vénéneuse 6ème et 7ème année
» Yelena Belova { Back in Black [Terminé]
» Yelena Belona - новый черная вдова
» Yelena Molkinoranova
» La curiosité est un vilain défaut ?! [Sujet en commun N°3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morning Sun :: Deep within the corners of my Mind :: Time-Turner-
Sauter vers:  
Top Sites

Nos Partenaires