Forum RPG Harry Potter situé au temps des Marauders, avec un twist
 

Partagez | 
 

 « Don’t put the Blame on me. » — ft. Sirius Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Parchemins : 1109
Gallions : 1958
Crédit(s) : Avatars : Aeryn & Fenrir & milles rêves & savage. • Signature : BEYLIN (Bazzart) • Avatar fiche : Freesia (Bazzart)
Double(s)-Compte(s) : Cailean Paulson (Ouroboros)
Disponibilité RP : ∞ Bellatrix Black • Andromeda Tonks • Nathanaël de Valmont • Rita Skeeter • Jared Nightingal • Sirius Black • Sigismond Rosier — 0/7
Célébrité : Emily Blunt
Enrôlé(e) depuis le : 05/02/2016
Camp : Order of the Phoenix — Depuis presque 3 ans, depuis qu'elle a fui les méthodes du Ministry et qu'elle a décidé de prendre part à cette guerre qui la touche malgré tout.
Age du Personnage : 31 yo
Particularité : Psychométrie — Elle a une maitrise avancée de ce don qu'elle considère pourtant plus comme une malédiction.
Baguette : Tout droit sortie d'une manufacture française, la baguette de Mélusine, taillée dans du bois de Cèdre, mesure 29,8 cm et renferme en son coeur un Cristallin de Basilic. Fine et semi-flexible, elle a tout d'une extension parfaite.
Patronus : Une Hermine Blanche — Lointain souvenir d'une rencontre fugace lors d'une nuit d'Hiver dans les Vosges. Plus tard, elle apprit qu'il s'agissait de l'animagus de son frère aîné.
Epouvantard : Feu son mari, revenant d'outre-tombe en Death Eater pour prendre ce fils « impur » qui n’est pas sien.
Champ Libre : my Storymy Links

ID Card
RP bilingue : Les dialogues, au moins, pour le RP complet, à voir.
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: « Don’t put the Blame on me. » — ft. Sirius Black   Mar 29 Aoû - 22:39

Blame on Me
Sirius
feat.
Mélusine


 

 



 

 


You can right all the wrongs just to feel you belong but simply calling out sins don't bring you closer to God.You're just a ghost at most, a set of empty bones searching for anything and everything to make you feel whole.Δ PVRIS

L’on dit que quand on commence à régler ses comptes, il faut continuer, poursuivre jusqu’à avoir la conscience tout à fait tranquille. Alors, c’était naturel pour Mélusine d’aller trouver Sirius après avoir parlé à Andromeda… Le temps était passé depuis leur conversation et la française avait d’ailleurs déjà eu l’occasion de revoir la plus instable des Black. Leurs chemins s’étaient recroisés, à la plus grande surprise de la blonde, et, si sur l’instant elle avait connu tout un bordel d’émotions, avec le recul elle pouvait dire que cette rencontre ne lui avait pas totalement déplu — en faisant fi, bien sûr, de la tentative d’étranglement. Elle portait d’ailleurs le souvenir de ce jour dans sa chair, autour de son cou, où l’on pouvait encore voir les sillons devenus légèrement jaunâtres laissés par les doigts hargneux de Bellatrix. Elle avait pris la peine de cacher ses stigmates jusqu’à maintenant, alors qu’on ne voyait plus grand chose et que ses cheveux suffisait à les dissimuler.

Aujourd’hui, la française allait profiter de cette nouvelle mission, de cette venue dans Godric’s Hollow, loin du château et loin des autres Phoenix pour parler avec le jeune homme. Et, alors que les lieux avaient déjà été sécurisés, alors qu’elle devait recueillir des informations, Mélusine allait faire ce qu’elle détestait le plus, ce qui la terrorisait depuis sa plus tendre enfance. Elle mit du temps à retirer ses gants, unique barrière qui lui assurait un semblant de sécurité. Si pour l’Order son don était un atout, pour elle, c’était un fardeau dont elle se passerait bien. Il fallait qu’elle se hâte : plus vite elle commencerait, plus vite elle pourrait retrouver la sécurité ambiante de son appartement. Elle n’attendit pas, d’ailleurs, que l’on vienne la seconder et s’attelait déjà à laisser ses mains trainer ça et là, sur des meubles vieillis, des cadres abimés ou des murs décrépis. La maison qu’elle visitait en cette soirée avait vu – d’après leurs informations – passer des Ouroboros avec quelques mutes, avant que ce petit monde ne migre ailleurs. Et c’était la raison de sa venue : elle devait trouver, si elle le pouvait, le lieux de leur escale suivante. Les chances étaient minces pour qu’elle ait la vision qu’il fallait, mais le plus infime des espoirs avait suffit pour la pousser à venir ici : en remontant la piste, ainsi, elle espérait retrouver Bellatrix une bonne fois pour toutes.  

La française fredonnait, presque assez à l’aise pour oublier ce pourquoi elle était là, presque assez à l’aise pour oublier, aussi, qu’elle avait pas mal de chose à dire au Black qui guerroyait dans leur camps. Et c’est pour ça, d’ailleurs – trop guillerette qu’elle était – qu’elle fut littéralement foudroyée par une vision un peu trop invasive. Elle mit un genou à terre et haletait, le souffle trop court et le cœur trop lourd. Mais aux moins, elle voyait… Dolohov, cet homme qu’elle avait déjà vu, entouré de deux autres hommes, sûrement de son clan, molester un jeune garçon – 15-16 ans, tout au plus – et une femme d’une quarantaine d’années. Les mots échangés arrivaient à Mélusine de manière trop confuse et elle n’en avait qu’un vague écho. Ah ! Quand elle revint à elle, la française ragea un instant, se laissant tomber au sol pour s’y allonger comme un enfant capricieux. Le bras jeté sur ses yeux, elle reprenait ses esprits, reprenait possession de son corps et de sa mémoire qu’elle sentait chancelante, alors qu’une case s’était vidée, pour laisser place ç ce souvenir qui n’allait pourtant pas l’aider… Elle soupirait alors, glissant dans sa poche une main contre cette fiole de potion de mémoire qui, si son effet n’avait aucun pouvoir sur la façon dont elle perdait ses souvenirs, avait au moins l’acuité de l’apaiser quand elle ‘paniquait’ un peu trop.

Mélusine restait là, inerte sur le sol, attendant presque que l’on vienne la chercher, quand elle entendit le bruits de pas se rapprochant. Levant juste assez le bras pour ouvrir un œil, elle aperçut Sirius, son cher compagnon qu’elle accueilli d’un signe de la main. « Just on time, Sir’, I was expecting you. » - d’un autre signe de la main, elle l’invita à la rejoindre, par terre, au moins pour s’y asseoir. « I need to tell you something… » - elle laissa ses cheveux choir sur le sol poussiéreux, dévoilant ainsi sa gorge à la vue du Black. « I met your cousin the other day… She was quite catchy… » - elle murmurait maintenant – « But I think I like her. » Décidément, c’était beaucoup plus simple qu’avec Andy, finalement. Et pour une fois Mélusine avait pu dire tout haut ce qu'elle pensait, sans avoir à faire le tour du Saule-Cogneur. 
© Gasmask




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Don’t put the Blame on me. » — ft. Sirius Black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don’t blame Haitians for election fiasco
» Can't Blame White People.
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !
» I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morning Sun :: The British Isles :: England :: Godric's Hollow-
Sauter vers:  
Top Sites

Nos Partenaires