RSS
RSS


RPG inspiré de l'oeuvre de JKR
 

Partagez | 

 

 IMPORTANT : Context

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Enrôlé(e) depuis le : 05/01/2016
Parchemins : 27
MessageSujet: IMPORTANT : Context   Ven 5 Fév - 16:29


   
Morning Sun
« Citation qui va bien ici même »


   
   

« What are you doing Bellatrix? »

Le ton était froid, dur, et pourtant, le lieutenant n’avait pas flanché, ou presque. Ca devait être fait, se répétait-elle en permanence, à chaque seconde qui passait. Ca devait être fait car sinon la race magique allait disparaître, et elle ne pouvait pas le laisser faire. Certainement pas ce sang-mêlé, ignoble et indigne, qui l’avait abusée trop longtemps et qui était aveuglé par ses ambitions. Il ne comprenait pas, personne ne comprenait, personne d’autre qu’elle, qui avait vu, et qui se souvenait, de tout ; ou presque.

« It has to stop, my Lord. They'll destroy us. »

Il eut l’audace de rire et ses doigts se resserrèrent sur le bois de sa baguette. C’était inutile, totalement inutile, d’essayer de manipuler l’objet : il le savait tout autant qu’elle. Elle était la définition d’instable, et elle arrivait à peine à contrôler suffisamment sa magie pour l’empêcher d’exploser le quartier. Elle tremblait de tous ses membres, terrifiée d’aller contre son maître, mais pourtant persuadée que c’était la chose à faire.

« I didn’t pick you to be such a weak witch, Bellatrix. Afraid of muggles ? »

Ses dents se crispèrent alors qu’il continuait de la provoquer. Elle jeta un œil derrière elle, vers le corps inanimé de son mari — mort ? — avant de fixer son regard sur le monstre, décidée. Il ne comprenait pas. Il ne comprenait rien du tout.

« I should have let you rot in your deranged family. You’re of no use to me, Bell—  »

Elle se jeta sur lui. Plus tard, elle aurait honte de se laisser aller à une méthode tellement basse, et vulgaire, mais après tout, c’était ce qu’elle savait faire le mieux. Elle avait été élevée dans la violence, et elle saturait son sang. Elle cogna sans réfléchir, sa soudaine sauvagerie lui faisant oublier leurs baguettes, toutes deux tombées au sol dans le mouvement. Et c’était à peine s’il avait le temps de réagir, alors qu’elle n’arrêtait pas de faire pleuvoir ses poings, jusqu’à s’en ouvrir la peau et s’en briser les phalanges. Elle était sans merci, sauvage et cruelle, presque animale, alors qu’elle continuait. Il était mort, elle le savait, le crâne avait craqué sous la force de ses coups, mais pourtant elle ne pouvait s’arrêter, démolissant son visage encore et encore. Lorsqu’enfin, elle s’arrêta, ce ne fut que pour regarder le ciel, la pluie qui trempait ses lourdes boucles noires, et hurler.

*********

« It’s not stopping, Albus. »

Cela faisait plus de deux mois depuis la mort de Voldemort, et pourtant, les disparitions n’avaient pas cessé. Pire encore, elles augmentaient. Et alors que les Death Eaters étaient pour le moment trop occupés à pourchasser Bellatrix, l’Ordre, lui, commençait enfin à s’intéresser à ces disparitions.

« I know, Tabby. »

Ils ne savaient plus où chercher. Comme tous les autres, ils avaient été absolument renversés par la trahison de la plus fidèle suivante de Voldemort, et ils n’arrivaient toujours pas à comprendre pourquoi. Albus sentait bien qu’il y avait quelque chose d’autre, de plus inquiétant et pressant que les vengeances des Death Eaters, et pourtant il n’avait pas le moindre indice. Les Mutes étaient comme des tombes, et malgré tous ses efforts, lui-même n’avait pas réussi à percer le voile de leurs souvenirs. Leur expérience aux mains de Merlin-sait-qui restait un mystère pour tous. Ou presque.

« The Minister asked to see me. »

La déclaration fut accueillie par du silence. Hogwarts et le Ministère avaient toujours eu une relation compliquée, mais elle était devenue de plus en plus tendue. Le Ministère avait totalement abandonné la chasse des Death Eaters — ce qui n’était pas une bonne chose —, était totalement aveugle à l’existence nouvelle des Ouroboros, et avait pris des mesures plus que discutables concernant les Mutes.

« What does she want ? »

Demanda finalement Minerva, et Albus eut l’air pensif pendant quelques longues secondes.

« Discuss some new measures concerning the Mutes. »

Ca non plus, ça n’avait rien de bon. Dorcas, qu’ils avaient pourtant pensée de leur côté, ou tout du moins plus tolérante que les anciens, n’avait été à l’origine que de mesures de plus en plus restrictives concernant la partie malade de la population. C’était les mots même du Ministère : les Mutes étaient malades et il fallait les étudier pour parvenir à un vaccin de quelques sortes. Albus était persuadé que le trouble qu’ils présentaient était bien plus profond que cela, pourtant. Les méthodes que le Ministère employait étaient inutiles, et le sorcier n’avait absolument pas envie d’aller se présenter dans le bureau de la Ministère, car il avait l’intime conviction qu’elle allait lui demander quelque chose qu’il ne serait pas capable d’accepter.

« We might need to separate Hogwarts from the Ministry, Minerva. »

« What ? »

Le professeur de métamorphose avait travaillé au Ministère, dans le passé ; pourtant sa loyauté serait toujours à l’Ecole Magique.

« They are going to ask us to refuse Mute’s children. »

La voix de l’homme était remplie d’une conviction inébranlable, et son amie dut retenir un frisson.

« What else are they going to invente now Albus ? »

Le sourire qu’il lui offrit n’augurait rien de bon, lorsqu’il continua sa pensée.

« They will force them to live in the same places. »

Le silence s’étira et l’élégante professeure se laissa tomber dans un fauteuil, attrapant sans la moindre hésitation un verre de firewhiskey.

« What is happening Albus ? »

Il n’avait pas de réponse.


*********

« Prepare phase 2. »

« Yes Sir. »

   
BY .SOULMATES



Traduction Dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morning-sun.forumactif.be
 
IMPORTANT : Context
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Dans la vie , il est important de savoir perdre que de savoir gagner. A 70 ans ,
» L'important n'est qu'un détail, mais les détails sont importants selon Monsieur
» Eric de Branford [Un PERSONNAGE IMPORTANT dans la nouvelle vie de Megan] [LIBRE]
» LES PROCHAINS JOUR (TRES IMPORTANT À LIRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morning Sun :: I solemnly swear that I am up to no good. :: Rules & Context-
Sauter vers:  
Partenaires
bbl bbl bbl bbl bbl bbl bbl bbl