Forum RPG Harry Potter situé au temps des Marauders, avec un twist
 

Partagez | 
 

 All that's left of yesterday [Lucifer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Parchemins : 80
Gallions : 367
Crédit(s) : Eriam
Disponibilité RP : 3/3
Célébrité : Katie McGrath
Enrôlé(e) depuis le : 22/04/2017
Camp : Order of the Phoenix
Age du Personnage : 32 ans
Particularité : Aucune
Baguette : 28,5 centimètres - Plutôt rigide - Bois d'aubépine avec en son cœur du ventricule de dragon
Patronus : Un chevreuil
Epouvantard : Sa sœur, Bellatrix
MessageSujet: All that's left of yesterday [Lucifer]   Dim 3 Sep - 12:32



« Andromeda ? » D’un vague mouvement d’épaules, la jeune femme se délesta de sa blouse blanche qu’elle fourra précipitamment dans son casier. « Désolée, John ! » s’exclama-t-elle d’un ton léger, à l’attention de son apprenti dont le visage parsemé de taches de rousseur venait d’apparaître dans l’encadrement de la porte. « Ma garde est terminée. » Elle avait pris son service très tôt ce matin-là – tard dans la nuit précédente, pour être tout à fait exacte – si bien que la fatigue commençait à se faire sentir au travers de sa voix. « Je déjeune avec ma fille et je passe l’après-midi avec elle, comme convenu depuis des semaines. Le résultat de tes recherches attendra bien lundi matin ! » La déception du garçon était aisément perceptible mais Andy n’était pas femme à se laisser impressionner. L’occasion de partager un moment seule à seule avec sa fille ne se présentait pas tous les jours et elle n’avait pas l’intention de la laisser passer. « Ciao tout le monde ! » s’exclama-t-elle à la cantonade avant de franchir le seuil de la porte de la salle de repos. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, elle atteignit le hall de l’hôpital. Moins d’une poignée de poudre de cheminette plus tard, elle pénétrait dans le Chaudron Baveur, dans une explosion de flammes vertes, presque aussitôt suivie d’un nuage de suie. Il avait été convenu que Nymphadora la rejoindrait en empruntant, elle aussi, le réseau des cheminées depuis la maison des Weasley où elle avait passé la matinée – Ted était retenu à Poudlard pour une réunion de l’Ordre. A midi précise, l’adolescente fit son apparition, et c’est bras dessus bras dessous que la mère et la fille prirent le chemin de l’allée commerçante.

Avec le temps, Andromeda avait fini par nouer une réelle complicité avec sa fille. Si Ted lui avait trop longtemps volé la vedette, lorsque Dora n’était encore qu’une enfant – et n’avait pas d’autre projet dans la vie que celui d’épouser son papa qu’elle chérissait alors plus que tout au monde – la vapeur avait fini par s’inverser, au tournant de l’adolescence, à l’heure où les conseils d’une mère étaient indispensables à la construction de son identité de femme. S’il était évident, pour quiconque connaissait Ted, que Nymphadora tenait de lui sa bonne humeur et son optimisme à tout épreuve, l’adolescente ne ressemblait pas moins à sa mère avec qui elle partageait, plus encore qu’une passion pour les vêtements moldus et les Bizzar Sisters, une générosité sans faille, doublée d’une capacité à se jeter à corps perdu dans ses relations avec les autres, à commencer par ses histoires d’amour. « Maman ? Comment tu as su que Papa… ? » La question,, à peine esquissée du bout des lèvres, avait surgi sans crier gare, au détour d’une allée, après un rapide déjeuner sur le pouce. « Comment j’ai su quoi ? Que c’était le bon ? » l’encouragea  Andromeda, dans un demi-sourire. Et de rajouter, d’un ton taquin : « Est-ce qu’il y aurait un garçon dans le décor ? » La réaction de Dora ne se fit pas attendre. « Maman !! » protesta-t-elle avec énergie, tandis que ses cheveux viraient au rouge vif. Andromeda ne put réprimer un petit rire léger avant de consentir enfin à partager son expérience : « Eh bien, je crois que je ne l’ai pas vraiment su… Si tu ne sais pas expliquer pourquoi quelqu’un compte à tes yeux, c’est ce que cette personne est vraiment importante, tu ne crois pas ? » Cette déclaration fut suivie d’un long silence, tandis que Nymphadora observait sa mère d’un air songeur.

All that's left of yesterday

De fil en aiguille, leurs pas les avaient menées jusque devant chez Tissard et Brodette, où elles avaient toutes deux l’intention de renouveler leurs garde-robes. En prévision d’une séance de shopping qui promettait d’être longue et éprouvante, Andromeda finit par s’exclamer : « Et si j’allais nous chercher des glaces ?! » Le visage de Nymphadora s’éclaira brusquement. « A la citrouille ?! » Une fois n’est pas coutume, il faisait particulièrement chaud, ce jour-là. « Deux glaces à la citrouille ! » s’exclama Andy, dans un sourire. « Je vais les chercher, tu m’attends là ? » Et de tourner les talons pour se mettre en quête du précieux sésame chez le meilleur glacier du Chemin de Traverse, Florian Fortarôme. La boutique était située à quelques mètres de là seulement. Elle serait de retour bien assez tôt. A cette heure-ci de la journée, l’allée commerçante était littéralement bondée et Andromeda ne voyait pas bien le risque qu’elle courrait à laisser sa fille seule quelques minutes. Après tout, Dora avait maintenant treize ans, comme elle ne cessait de le répéter à qui voulait l’entendre – à commencer par ses pauvres parents, qu’elle jugeait un tantinet trop protecteurs. Les mains vissées dans les poches de son jeans moldu, Nymphadora entreprit de marcher sur quelques mètres autour de la boutique, en attendant le retour de sa mère. Ce faisant, elle repéra l’un de ces marchands ambulants qui vendaient toutes sortes de bricole, toutes plus originales les uns que les autres. Elle était absorbée par la contemplation d’un tout nouveau modèle de multiplettes lorsqu’elle sentit une présence, juste à côté d’elle.

Le sorcier en question était immense. Nymphadora – qui était déjà plus grande que sa mère – avait hérité de la haute silhouette de son père. Malgré cela, l’inconnu la dépassait aisément de plusieurs têtes, si bien qu’il lui fallait se pencher pour distinguer les différents objets que le marchand proposait à la vente sur son étalage. Son regard clair semblait attiré par les différents bijoux exposés, probablement à la recherche d’un cadeau pour sa fiancée – car il ne portait pas d’alliance. « C’est un miroir à double sens ! » s’exclama Dora, en voyant l’homme s’emparer d’un médaillon renfermant un petit miroir. « Ils se vendent par deux. Il lui suffira de prononcer votre nom et elle pourra vous parler quand vous serez loin l’un de l’autre. » Sentant peser sur elle le regard bleu du sorcier, Nymphadora esquissa un sourire gêné. Presque instantanément, ses cheveux prirent une teinte violette, semblable à la couleur du t-shirt qu'elle portait, à l'effigie de son groupe préféré. Elle ne savait pas ce qui l’avait poussé à adresser la parole si librement à un parfait inconnu – en dépit des mises en garde de ses parents. Bizarrement, cet homme lui inspirait confiance, comme si elle le connaissait déjà. « C’est ce que mon père a offert à ma mère pour son anniversaire. Elle était très contente. » expliqua-t-elle enfin. Avant de rajouter, dans une légère grimace, ponctuée d’un petit rire : «  A sa place, j’aurais préféré un balais dernier cri mais bon… Chacun ses goûts ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Parchemins : 99
Gallions : 382
Crédit(s) : IrishCraziness
Célébrité : Henri Calvill
Enrôlé(e) depuis le : 28/05/2017
Camp : Compliant
Age du Personnage : 32
Particularité : Psychométrie
Baguette : 28.5 centimètres, bois de noyer et chevelure d'or d'une ondine
Patronus : Un Paon
Epouvantard : Lui seul rejeté, moqué par un tas de personnes importantes pour lui (Des membres du Ministère, sa soeur, Andromeda etc...)

ID Card
RP bilingue : Anglais : Juste les dialogues / Texte complet / Aucun des deux
DANS TON SAC:
LES SORTS QUE TU MAÎTRISES:
MessageSujet: Re: All that's left of yesterday [Lucifer]   Mar 31 Oct - 1:55




All that's left of yesterday


Cela faisait à présent 14 ans qu'Andromeda était partie avec pour simple explication une lettre. Une minable petite lettre. Jamais Lucifer ne lui avait pardonné. Qu'est-ce qui l'avait le plus blessé la dedans? Était-ce le fait qu'elle rompe leur pacte? Était-ce le fait qu'elle l'avait entrainé dans sa disgrâce en le quittant quelques semaines avant le mariage pour épouser un sang de bourbe? Était-ce qu'elle n'avait pas pris le soin de lui annoncer la nouvelle en face. Il ne le savait pas. Pourtant une chose était sûre, il détestait Andromeda Black autant qu'il l'aimait. Lorsqu'il pensait à elle c'était comme un feu d'artifice à la fois étincelant et à la fois bruyant, dérangeant. Pourtant, cela faisait 14 ans qu'après maintes hésitations, il ne pouvait s'empêcher de lui envoyer un petit cadeau pour son anniversaire. Il prenait autant soin d'elle, à distance, qu'il la repoussait. Le fait est qu'il n'avait jamais vraiment été sûr de ses sentiments pour Andromeda. Il se sentait attiré par les garçons. Il savait que son désir sexuel, le vrai désir, se portait sur les garçons et pourtant lorsqu'il voyait Andromeda, il pouvait sentir son cœur batte très fort. Il pouvait avoir envie de poser ses lèvres sur les siennes. C'était plus que de l'amitié et il le savait très bien. Elle était la seule fille à lui faire cet effet. Une sorte de pincement dans le cœur. Comme des papillons qui voulaient sortir de sa poitrine. Il l'aimait. Il l'aimait autant qu'il désirait certains apollons qu'il croisait lors de nuits torrides.

D'un côté, Lucifer était un être sensible, romantique. Il avait beau détester Andromeda pour tout ce qu'elle avait fait, il ne pouvait s'empêcher d'exprimer de la mélancolie et un besoin sans cesse de réanimer la flamme du passé. Alors chaque année, le 13 août il se disait que non non non non, il ne lui offrirait rien et puis de deux ou trois jours plus tard on pouvait le rencontrer sur le chemin de traverse à lui trouver un cadeau.

Voila comment ce 16 août, il était à nouveau à la recherche d'un présent pour celle qui sera à jamais la femme de sa vie. Il cherchait un bijoux qui pourrait sublimer sa beauté. Il fut attiré par un pendule en cristal. Un objet intéréssant, qui pourrait lui servir de pendentif mais également pour localiser des personnes. Voilà qui était bien utile en ces heures sombres. Un autre collier, avec un miroir à l'intérieur attira ensuite son regard. Alors qu'il observait l'objet, une voix retentit derrière lui « C’est un miroir à double sens ! ». Probablement la vendeuse. « Ils se vendent par deux. Il lui suffira de prononcer votre nom et elle pourra vous parler quand vous serez loin l’un de l’autre. ». Pendant qu'elle parlait, Lucifer s'était retourné pour faire face à son interlocuteur. Il fut surpris de voir une jeune fille plutôt qu'une vendeuse. Il laissa échapper un petit rire, lorsque les cheveux de la jeune fille se colorèrent de violet..... Métamorphomage.... très intéréssant.... « C’est ce que mon père a offert à ma mère pour son anniversaire. Elle était très contente.  A sa place, j’aurais préféré un balais dernier cri mais bon… Chacun ses goûts ! ». Il ne pouvait pas offrir cela à Andromeda, il la fuyait... elle ne devait pas savoir que c'était lui qui envoyait ces cadeaux. Mais en même temps, il donnerait tout pour la voir une seule seconde. Alors que la jeune fille fit une grimace, il crû pendant quelques seconde reconnaître Andromeda. Elle avait la même expression. En dépit de ses cheveux violets on aurait pu trouver un petit air dans le regard.... il avait le sentiment de devenir fou. « Votre père est soit un romantique.... soit un grand jaloux, soit très inquiet par les temps qui courent! » lança Lucifer à la jeune fille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
All that's left of yesterday [Lucifer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» HAITI YON PARADI OU YON LANFE AVEC R G P POU LUCIFER ????
» Fiche Technique de Lucifer
» Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]
» 03. This is the way you left me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morning Sun :: London :: Diagon Alley-
Sauter vers:  
Top Sites

Nos Partenaires